Deuxième réforme de la Composante Terre avec la création de la Brigade Motorisée

Commandant depuis mars 2018 de la Brigade Médiane, le colonel Crucifix est devenu commandant de la Brigade Motorisée lors d’une cérémonie à Marche-en-Famenne le 22 novembre 2018 (crédit-photo Malek Azoug/BE Defense)

La Brigade Médiane est devenue hier la Brigade Motorisée lors d’une cérémonie à Marche-en-Famenne.

En juillet dernier, la Brigade légère se transformait en Special Operations Regiment. C’était la première étape de la réforme de la Composante Terre comme voulue dans la vision stratégique de l’ancien ministre Steven Vandeput. Autre brigade de la Composante Terre, la Brigade Médiane a connu aussi une transformation en devant la Brigade Motorisée. Prélude à ces transformations, le 12/13 de Ligne de Spa auparavant dans l’autre brigade, avait intégré la Brigade Médiane en janvier 2017.

De cinq bataillons à savoir le 1/3 Bataillon de Lanciers, le Bataillon de Chasseurs Ardennais, le Bataillon Libération-5 Ligne, le Bataillon Carabiniers Prince Baudouin -Grenadiers et le Bataillon 12/13 Ligne, la nouvelle brigade est composée désormais de 15 unités et compte plus de 6.500 hommes. Se sont en effet ajoutées 4 unités de support au combat avec le bataillon de Chasseurs à Cheval (capacité ISTAR de reconnaissance), le bataillon d’Artillerie, les 4ème et 11ème bataillons de Génie ainsi que 4 unités d’appui avec les 4ème et 10ème Groupes Systèmes de Communication et d’Information et les 4ème et 18ème bataillons Logistique. Dans une deuxième phase, ces unités seront rejointes par les Camps de Marche et de Beverlo.

La cérémonie a eu lieu à Marche-en-Famenne en présence des principales autorités militaires belges et du nouveau ministre de la Défense Sander Loones qui a axé son discours sur l’importance d’avoir une bonne défense pour assurer la sécurité des citoyens et d’investir plus dans le personnel afin d’assurer son bien-être et d’attirer des recrues. « L’attractivité du métier de militaire que je chéris. Et je me rends bien compte que nous devons aller plus loin à ce niveau. Nous devons le faire pour vous et nous devons le faire pour réussir notre mission : convaincre davantage de personnes à s’engager. Pour que la Défense puisse continuer à briller, pour qu’elle puisse continuer à exceller dans la garantie de la sécurité de nos citoyens et la protection de notre prospérité et de notre économie », a-t-il notamment déclaré. « Nous passons d’une structure polarisée à une structure où les différents métiers des unités de la force terrestre se côtoient davantage au quotidien », a souligné de son côté le colonel Jean-Louis Crucifix, commandant de la nouvelle brigade qui était arrivé à la tête de la Brigade Médiane en mars dernier.

La Brigade Motorisée compte quinze unités et 6.500 hommes en tout (crédit-photo Malek Azoug/BE Defense)

Avec cette nouvelle Brigade Motorisée, la Belgique a notamment l’ambition de fournir de façon illimitée un Battlegroup interarmes de 800 à 1.200 hommes pour des opérations de gestion de crise en mettant l’accent sur le concept interarmes, qui doit permettre un déploiement rapide avec une meilleure efficacité comme le prévoit la vision stratégique. Plus globalement les missions de la Brigade Motorisée se concentreront sur la préparation, la planification et la conduite des opérations terrestres au sens large, tant sur le territoire national que dans le cadre d’interventions extérieures. La nouvelle brigade connaîtra une première mission importante dès janvier prochain avec le déploiement d’une compagnie de manœuvre de 250 hommes au sein d’un battlegroup britannique en Estonie au sein de l’opération “enhanced Forward Presence”(eFP).

La Brigade Motorisée sera notamment dotée des nouveaux véhicules Griffon et Jaguar en coopération avec la France dans le cadre du contrat CaMo pour les cinq bataillons de manœuvre. La vision stratégique prévoit d’autres investissements en matériel pour les unités de support au combat et d’appui: génie, artillerie, logistique etc.

Le quartier général de la nouvelle Brigade Motorisé sera réparti entre les deux sites de Marche-en-Famenne et de Bourg-Léopold.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.