Contrat CaMo: Nouvelle étape sur le plan militaire avec la première réunion du Comité Directeur

Première réunion du Comité Directeur franco-belge du contrat CaMo à Paris le 12 décembre à Paris (crédit-photo Ministère des Armées FR)

Le contrat CaMo a connu une nouvelle avancée avec la première réunion du Comité Directeur franco-belge à Paris, a annoncé le Ministère français des Armées dans un communiqué.

Le 25 octobre dernier, le Conseil des Ministres approuvait l’achat de 442 blindés (382 véhicules blindés multi-rôles Griffon et 60 engins blindés de reconnaissance et de combat Jaguar) à la France dans le cadre du programme Scorpion pour un montant d’environ 1,6 milliard d’euros. Quelques jours plus tard le 7 novembre, le ministre de la Défense Steven Vandeput signait l’accord intergouvernemental avec la ministre des Armées française Florence Parly. Cet accord scellait le contrat CaMo et marquait une grande avancée pour la Composante Terre dans le cadre du remplacement de ces blindés et de ce partenariat stratégique avec la France.

Ce partenariat a connu une nouvelle étape sur le plan militaire avec la première réunion du Comité Directeur franco-belge à Paris ce mercredi 12 décembre. Ce Comité Directeur est chargé de fixer les orientations et de surveiller la mise en place de ce partenariat stratégique. Il est co-présidé par le chef d’état-major des Armées le général d’armée François Lecointre et le Délégué général pour l’armement Joël Barre côté français, et par le lieutenant-général Rudy Debaene, chef de la DGMR (Direction Générale des Ressources Matérielles) et le général-major Marc Thys, commandant de la Composante Terre, côté belge.

Première réunion du Comité Directeur franco-belge du contrat CaMo à Paris le 12 décembre à Paris (crédit-photo Ministère des Armées FR)

Durant cette réunion, trois comités de pilotage ont été lancés pour la mise en place de ce partenariat stratégique. Le premier comité « Capacitaire » aura pour mission d’assurer la convergence doctrinale et la cohérence capacitaire. Le second sur le « Partenariat Armement » doit identifier et instruire les futures coopérations dans le domaine terrestre. La Belgique a notamment un regard vers la France et le système d’artillerie Caesar de Nexter pour le remplacement de sa capacité d’artillerie mais ce dossier n’est pas encore à l’ordre du jour. Le troisième, intitulé « Programme », supervisera le bureau de programme commun et la conduite du contrat d’acquisition de la première capacité CaMo.

Cette première réunion du Comité Directeur s’est conclue par la signature du Plan de Management Étatique du partenariat par ses co-présidents. Sur son compte Twitter, l’Armée de Terre française a souligné que la Belgique était la deuxième armée après la France à s’équiper des véhicules du programme Scorpion. De son côté, le général-major Marc Thys a dit sa grande satisfaction de cette nouvelle étape: « Personnellement un grand sentiment de réussite et de satisfaction. Et la conviction d’avoir fait le bon choix ! Merci à toute l’équipe de la Composante Terre ! », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Les premiers véhicules sont attendus pour 2025 en Belgique. La DGA française est chargée d’assurer la conduite du contrat d’acquisition en lien avec le groupe Nexter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.