Les militaires belges déployés en Estonie ont reçu leurs équipements

Les premiers Chasseurs Ardennais ont quitté la Belgique pour l’Estonie ce 14 janvier 2018 (capture d’écran vidéo de la Composante Terre)

Les militaires belges déployés en Estonie ont reçu leurs équipements après deux semaines de polémique.

Depuis fin décembre, la polémique enfle sur les équipements qui seraient fournis par l’armée belge pour ses hommes déployés en Estonie. Le syndicat ACMP-CGPM a été le premier sur le sujet en communiquant sur la liste des équipements supplémentaires fournis par la Défense au début du mois de décembre. Un témoignage nous était parvenu comme quoi certains militaires avaient dû acheter des vêtements au civil. A l’époque, le syndicat nous avait confirmé que le détachement recevrait le matériel adéquat aux conditions hivernales mais que rien interdisait aux militaires de se fournir au civil. Le matériel devait être acheminé via une chaîne d’approvisionnement en collaboration avec l’armée britannique.

La polémique a débuté à la fin du mois de décembre quand le syndicat s’est insurgé sur le fait que des militaires avaient reçu des cagoules datant de la guerre de Corée en 1951. Mais elle a pris une nouvelle tournure quand l’ACMP-CGPM a révélé que l’armée avait refusé les cagoules que voulait offrir l’entreprise Damart. Le syndicat s’est montré sévère sur le manque d’anticipation du commandement et a fait part de sa crainte sur le fait que les militaires n’aient pas le bon matériel. Du côté de la Défense, on a précisé que la législation des marchés publics ne lui permettait pas d’accepter ce don. La presse n’a pas manqué de commenter ce fait.

Les syndicats ne semblent pas unanimes en tout cas sur ce sujet. Du côté du SLFP-Défense, on se montre plus mesuré même si on ne cache pas que des doutes quant à la fourniture d’équipements adaptés planaient depuis des semaines et des mois au sein des troupes concernées. « Le commandement a assuré que l’équipement nécessaire était en cours de livraison à l’entry-point de la Défense à Ypres et serait distribué sur le théâtre dans les prochains jours. Notre principale préoccupation concerne la fourniture sur base des bonnes tailles et non pas un échantillonnage théorique », nous a précisé Dimitry Modaert, dirigeant responsable du syndicat SLFP-Défense. Ce dernier regrette la mauvaise presse faite autour de cette polémique:« Tout le débat qui a éclaté dans la presse jette le discrédit sur le Département qui, par les difficultés actuelles de recrutement, n’en a certainement pas besoin ». Le syndicat maintient sa confiance dans le commandement jusqu’à preuve du contraire. De son côté, le général-major Marc Thys, commandant de la Composante Terre, a expliqué sur Twitter que les premières actions ont été entreprises à partir du mois de septembre et que les Britanniques n’avaient fourni la liste d’équipements qu’en novembre. Selon lui, le problème ne portait pas sur les cagoules mais les vestes et les pantalons Gore-Tex.

Le gros du détachement de Chasseurs Ardennais a quitté la Belgique ce 14 janvier pour l’Estonie. Selon les premières remontées, les militaires belges sur place se déclarent très satisfaits du matériel fourni pour faire face aux conditions hivernales. Le matériel a été livré directement sur place. A suivre dans les prochains jours.

Le détachement belge « enhanced Forward Presence » (eFP) rejoindra demain sa zone d’action au sein du battlegroup britannique. Il sera déployé jusqu’au mois de mai.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.