En pleine mutation, la réserve militaire belge a encore perdu du personnel

La réserve militaire belge est en pleine mutation (crédit-photo Marc Ganser – LtBn 12/13Li-IPR)

La réserve militaire belge a encore perdu du personnel en 2018 alors que le gouvernement cherche à la moderniser pour la rendre plus attrayante.

Au 1er février 2019, la réserve militaire belge comptait 4.984 hommes, un chiffre encore en baisse par rapport à 2017. Le chiffre a été donné par le ministre de la Défense, Didier Reynders, en réponse à une question écrite de la députée N-VA Karolien Grosemans. Entre 2017 et 2018, la réserve militaire belge a perdu 312 hommes. Le chiffre global comprend la réserve dite « entraînée » et la réserve dite « non-entraîné ». Si le nombre de réservistes non-entraînés ne cessent de baisser, ce n’est pas le cas des réservistes entraînés. L’armée belge compte ainsi 1.516 réservistes entraînés contre 1.160 en 2017. Cette réserve entraînée est susceptible d’être engagée dans des opérations. La réserve étant composée en majorité d’ex-miliciens et d’anciens militaires d’active, le nombre de réservistes baisse car une grande partie sont en train d’atteindre l’âge limite.

L’armée belge travaille à la mise en place d’une réserve modernisée qui serait divisée en trois groupes: une réserve armée, une réserve spécialisée, une réserve d’appui et des militaires de réserve qui seront des fonctionnaires civils de la Défense pouvant être envoyés en opérations dans leur fonction. Dans ce cadre, la Composante Terre a commencé à mettre en place une réserve opérationnelle à travers deux projets-pilote. Depuis juin 2017, le 12/13 de Ligne de Spa a une compagnie de réservistes. En février 2018, cela a été au tour du bataillon Carabiniers Prince Baudouin – Grenadiers de Bourg-Léopold d’en avoir une. Les réservistes Lignards ont déjà participé à plusieurs reprises à l’opération Vigilant Guardian. D’autres bataillons de la Brigade Motorisée vont commencer à recruter aussi des réservistes pour avoir leur compagnie de réserve opérationnelle telle qu’il est prévu dans la vision stratégique.

De son côté, le gouvernement travaille à moderniser le statut du réserviste pour le rendre plus attrayant. Le ministre de la Défense Didier Reynders indique dans sa réponse que des propositions d’amélioration du statut tant au niveau financier qu’au niveau social sont en cours de préparation. Le gouvernement veut aussi mieux soutenir les employeurs des réservistes en leur octroyant des compensations financières et/ou d’autres prestations en contrepartie. En juillet 2018, un texte qui visait à à aligner le statut des militaires du cadre de réserve sur le statut applicable aux militaires d’active dont une meilleure protection en cas d’exécution de missions. Ce texte était une première étape sur la voie de la modernisation du cadre de réserve. Dernièrement, le gouvernement a également voté un texte pour augmenter l’âge de recrutement des réservistes afin d’élargir le vivier de recrutement de militaires de réserve et diminuer la pression sur les militaires du cadre actif.

En janvier dernier, la Défense a organisé une séance d’informations par rapport au recrutement de réservistes à destination des étudiants au quartier Reine Astrid à Neder-Over-Heembeek. La compagnie  du bataillon Carabiniers Prince Baudouin – Grenadiers y tenait un stand. L’armée belge est désormais en phase active de recrutement pour une incorporation prévue en septembre prochain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.