La frégate Léopold Ier part pour une mission de cinq mois dans l’Atlantique

La frégate Léopold Ier est de nouveau opérationnelle et part en mission pour cinq mois (photo d’illustration/Composante Marine)

La frégate Léopold Ier a quitté ce vendredi le port de Zeebrugge pour une mission de cinq mois dans l’Atlantique au sein d’une escadre de l’OTAN. 

Entre août et décembre 2019, la frégate Léopold Ier fera partie de l’escadre de l’OTAN « SNMG1 », la force de réaction immédiate maritime de l’OTAN. Le Canada, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les États-Unis fournissent tous un navire à titre permanent. La Belgique, le Danemark, la Norvège, le Portugal et l’Espagne fournissent des navires, du personnel ou des unités spécialisées sur une base non permanente. Durant la mission, la frégate Léopold Ier sera accompagnée d’une frégate norvégienne, portugaise et néerlandaise. L’escadre sera sous le commandement du destroyer américain USS Gridley.

L’escadre de l’OTAN « SNMG1 » participera à des exercices devant les côtes françaises, américaines, canadiennes et à Gibraltar. Dans un premier temps, la frégate va rejoindre Brest avant de rallier les côtes américaines. C’est la première fois en dix ans qu’une frégate belge traversera l’océan Atlantique, a précisé la Défense. La frégate Léopold Ier reviendra à Zeebrugge le 13 décembre prochain.

La Défense a également indiqué qu’en cas de réponse favorable à la demande d’assistance des Etats-Unis pour sécuriser le détroit d’Ormuz, la frégate pourrait être détaché de l’escadre de l’OTAN pour partir sur cet autre théâtre d’opération. La décision revient au gouvernement. L’autre frégate de la Marine belge, la frégate Louise-Marie, n’est pas techniquement capable de faire cette mission à l’heure actuelle.

Les dernières missions opérationnelles de la frégate Léopold Ier remonte en 2016. En 2015, elle avait participé à l’opération Sophia avant de servir d’escorte pour le porte-avions Charles de Gaulle dans le cadre de l’opération Chammal dans la mer Méditerranée avant de se déplacer vers le golfe Persique pendant deux mois jusqu’en janvier 2016. En octobre 2016, elle prenait part à l’exercice d’envergure internationale Noble Mariner-Joint Warrior 2016 au sein de cette même escadre de l’OTAN « SNMG1 ». Durant cette mission, elle prenait en filature pendant une semaine avec l’escadre des navires russes de passage dans la Manche.

De 2017 à mi-2019, la frégate Léopold Ier a subi un gros entretien avant d’effectuer une formation intensive de son équipage pour de nouvelles missions. Désormais à nouveau opérationnelle, la frégate Léopold Ier avec son commandant le capitaine de frégate Frederick Van de Kerckhove part pour cette mission de cinq mois au sein de l’escadre de l’OTAN.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.