Le nouveau patron de la Composante Terre vise l’engagement d’une compagnie interarmes en 2021

Le général-major Pierre Gérard, commandant de la Composante Terre, a donné les visions de son mandat (crédit-photo Composante Terre)

Le nouveau chef de la Composante Terre, le général-major Pierre Gérard, fixe les priorités de son mandat.

Arrivé à la tête de la Composante Terre le 18 octobre dernier, le général-major Pierre Gérard a publié un document sur le site de la Composante Terre afin de donner les orientations qu’il entend prendre. Dans le fond, son message ne change pas beaucoup de son prédécesseur à savoir le défi du recrutement et de l’attractivité du métier de militaire. « Nous sommes confrontés à un paradoxe : la tension sur les ressources – principalement en matière de personnel mais aussi dans le domaine du matériel – nous incite à diminuer l’output opérationnel et à revoir à la baisse nos ambitions. Or cette diminution du niveau d’engagement a un impact catastrophique sur l’image, l’attractivité et le dynamisme de notre organisation, quand elle ne génère pas carrément de la frustration », constate le général Gérard qui fait du recentrage sur la spécificité militaire et la vocation opérationnelle des forces terrestres une priorité absolue.

Le commandant de la Composante Terre se veut très ambitieux sur le déploiement opérationnel en n’hésitant pas à fixer de grands objectifs à des dates précises. Il envisage fermement l’engagement d’une compagnie interarmes dans la période 2021-2024. Sur le moyen terme, il vise également l’engagement d’un bataillon interarmes à partir de 2025. « Cet objectif doit permettre à nos jeunes cadres et soldats d’acquérir l’expérience indispensable pour faire face aux défis qui seront les leurs à l’horizon 2030 », explique le général Gérard. L’opération Vigilant Guardian a fait perdre certaines compétences au sein de la Composante Terre, certains jeunes officiers, sous-officiers et militaires n’ayant connu que des patrouilles dans les rues. Le capitaine de vaisseau Carl Gillis, responsable de la division Opérations de la Défense, estimait qu’il faudrait une certaine période de régénération avant de pouvoir retrouver la capacité initiale d’avant l’opération.

Le général-major Pierre Gérard a effectué dernièrement des visites de travail auprès de ses troupes. Du 26 au 28 novembre, il se trouvait en Lituanie auprès du détachement belge « enhanced Forward Presence » (eFP). Ce mardi, il a été reçu par le colonel Jacky Cabo au QG de la Brigade Motorisée à Bourg-Léopold.

Lettre d’intention LCC Pierre Gérard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.