L’opération Agenor dans le détroit d’Ormuz est pleinement opérationnelle

L’opération Agenor a été déclarée pleinement opérationnelle lors d’une cérémonie à Abu Dhabi le 25 février (crédit-photo NL Defensie)

Volet militaire de l’opération européenne EMASOH (European Maritime Awareness in the Strait of Hormuz), l’opération Agenor est pleinement opérationnelle.

Lors d’une cérémonie officielle à Abu Dhabi, l’opération Agenor a été déclarée pleinement opérationnelle. Menée par la France, elle comprend deux navires: la frégate française Forbin et la frégate néerlandaise de défense aérienne et de commandement Zr.Ms. De Ruyter avec un hélicoptère NH-90 embarqué à son bord. L’amiral Rob Kramer, commandant de la Koninklijke Marine et de l’Amirauté Benelux, était présent à la cérémonie et a salué les marins néerlandais. La Belgique participe également à l’opération avec le déploiement de deux militaires à bord de la frégate néerlandaise et un officier au sein de l’Etat-major de l’opération à Abu Dhabi. En plus des 200 hommes d’équipage de la frégate, les Pays-Bas ont également 4 officiers d’état-major au QG de l’opération pour les opérations, le renseignement, la logistique et les affaires juridiques.

La frégate Zr.Ms. De Ruyter a durant son premier jour fait un tour dans le golfe Persique. Le NH-90 a fait un vol de reconnaissance. Auparavant à son arrivée dans le détroit d’Ormuz, la frégate avait rencontré un navire des Gardiens de la révolution islamique qui lui a demandé son trajet. « Nous avons indiqué que nous avions utilisé le droit de transit international reconnu dans ce détroit. Ils ont pris quelques photos de notre navire et sont repartis », a expliqué le commandant Theo Klootwijk. La mission n’a qu’un caractère de dissuasion afin d’éviter une escalade dans cette partie du globe essentielle pour les échanges commerciaux. Elle cartographiera aussi la situation maritime sur place.

La frégate néerlandaise Zr.Ms. De Ruyter durera six mois jusqu’à la fin du mois de juin prochain. Une frégate danoise prendra le relais à l’automne.

Laisser un commentaire