La frégate Léopold Ier de nouveau en mission plus d’un mois après son retour à cause du coronavirus

La frégate Léopold 1er est de retour en mission (crédit-photo Composante Marine)

La frégate Léopold Ier de retour en mission plus d’un mois après son retour à cause du coronavirus.

La frégate Léopold Ier a quitté hier le port de Zeebruges pour une mission d’un mois en mer du Nord et en mer Baltique. Elle va participer à l’exercice Baltic Breeze 20, organisé par l’Etat-Major NLMARFOR (Force Maritime Néerlandaise). La Marine néerlandaise déploiera de son côté une escadre de cinq navires: la frégate de défense aérienne et de commandement Zr.Ms. Evertsen, la frégate polyvalente Zr.Ms. Van Speijk ainsi que les navires de transport amphibie Zr.Ms. Johan de Witt et Zr.Ms. Rotterdam. Le navire de patrouille Zr.Ms. Friesland rejoindra l’escadre plus tard à cause de son déploiement récent dans les Caraïbes durant le deuxième semestre.

Selon la Composante Marine, cette mission d’un mois aura trois objectifs: développer l’interaction entre la frégate et le NH-90 pour la qualification d’un pilote ainsi que de son équipe de soutien, réaliser des tirs de précision au moyen de son canon OTO Melara de 76mm ainsi que de son Goalkeeper et enfin, s’entrainer de manière réaliste à la chasse au sous-marin, avec la présence d’un navire néerlandais. « A cette occasion, la frégate testera les procédures de lancement d’une torpille d’exercice », précise-t-elle. La frégate Léopold Ier retrouve la mer et une mission plus d’un mois et demi après son retour prématuré en Belgique le 27 mars à cause d’un cas confirmé de coronavirus à bord alors qu’elle escortait le porte-avions français Charles de Gaulle.

A son retour, l’équipage avait dû suivre une période de quarantaine. Un deuxième cas avait été découvert en Belgique mais le marin ne présentait pas de symptômes. La frégate était restée à quai pendant dix jours sans personne à bord mais elle n’avait pas été désinfectée. Pour cette nouvelle mission, l’équipage a suivi la même procédure que ceux de la campagne nautique de formation partis la semaine dernière. Tous les membres d’équipage ont suivi une période de quarantaine à domicile. Ils ont été testés cinq jours avant le départ et le jour du départ. Le personnel du 14ème bataillon médical, dont la 17ème compagnie est centrée sur les opérations maritimes, a assuré le soutien. Les escales à l’étranger ont été supprimées. Des mesures plus strictes seront d’application à bord. Les équipages néerlandais ont suivi aussi une période de quarantaine.

La Marine belge a actuellement quatre navires en mer malgré les contraintes dûes au coronavirus.

Un commentaire

Laisser un commentaire