Une première étape pour une revalorisation salariale des militaires

Les syndicats militaires veulent aligner les salaires sur ceux des policiers (crédit-photo BE Défense)

Une première étape pour une revalorisation salariale des militaires.

Au début du mois de mai, les syndicats militaires ont créé un front commun afin de demander une augmentation des salaires pour les militaires. Les auditions parlementaires du début de l’année sur la problématique des ressources humaines au sein de la Défense ont montré que la rémunération des militaires n’a pas changé depuis vingt ans. Tant les syndicats que l’Etat-Major de la Défense ont eu pour mission d’effectuer une étude comparative des différentes échelles de rémunération des militaires avec les métiers de sécurité. Elle doit servir de base pour mener des réunions hebdomadaires et négocier.

Les syndicats ont annoncé hier qu’un accord avait été signé entre les syndicats et le Chef de la Défense pour un futur alignement des traitements des militaires sur ceux de la Police, plus élevés. « Cette amélioration doit permettre à chaque catégorie de personnel ou groupe de grades de la Défense de recevoir un traitement analogue à celui du cadre correspondant ou du groupe équivalent de fonctions de la Police », indique le syndicat ACMP-CGPM. Cet accord n’est toutefois qu’une première étape car les travaux vont se poursuivre et qu’ils prendront un certain temps. « Il appartient maintenant au (futur) Gouvernement d’enfin mettre en œuvre ces mesures pour la survie du dernier rempart de notre pays », exige le syndicat SLFP-Défense. C’est une première étape importante mais qui attend de réellement se concrétiser.

Les syndicats ont mené des négociations pour d’autres mesures comme une allocation d’éloignement, des chèques repas, une adaptation des salaires, allocations et indemnités des militaires du cadre de réserve et des indemnités de repas lors de missions temporaires à l’étranger alignées sur les Affaires Etrangères.

Laisser un commentaire