Les premiers équipements individuels renouvelés arrivent dans les unités de la Défense

Le nouveau casque Ops-core équipera toutes les unités opérationnelles (crédit-photo DGMR)

Les premiers équipements individuels renouvelés arrivent dans les unités de la Défense.

En novembre 2019, la Défense belge avait annoncé dans une courte vidéo le renouvellement d’une partie de l’équipement individuel de son personnel. La DGMR a fait un premier point sur ce dossier qui a débuté en 2018.

Les premiers casques de la société Ops-Core, dont 8.650 pièces ont été commandées, commencent à arriver depuis juin dernier dans les unités qui partiront prochainement en opérations. Les casques Gentex TBH II, qui équipent les paracommandos, seront utilisées ultérieurement par le personnel en formation. Le casque Schubert, le plus largement répandu dans le reste de la Défense, continuera à être utilisé par les unités territoriales et la garde professionnelle.

Les tenues de pluie Gore-Tex de couleur olive ont d’abord été distribuées à la rentrée aux nouveaux candidats qui ont intégré les écoles de la Défense. Les unités opérationnelles les recevront à partir de la fin de l’année. Les vêtements de pluie actuels avec le camouflage woodland resteront en usage pour ceux qui n’ont pas droit aux nouveaux vêtements. Il y aura 20.000 pièces au total. La bottine de combat est un dossier toujours à l’étude. Deux unités de la Composante Terre en testent actuellement. Au final, il y en aura deux types: des bottines « tout temps » et des bottines « temps chaud/sec » de couleur brune. Une livraison est espérée pour avril 2021.

Les 17.000 sacs à dos de couleur sable, à savoir 8.000 sac à dos Daypack avec camelback et 9.000 sac à dos Berghaus Vulcan, seront à destination des unités opérationnelles et du personnel en formation. Les tentes actuelles, étant en mauvais état et ne suffisant plus pour faire face à l’arrivée des nouvelles recrues, vont être progressivement remplacées. Le camouflage woodland disparaîtra aussi pour une couleur unie. Les 18.000 pièces commandées seront à destination des volontaires en formation. Le nouveau modèle arrivera dans les unités opérationnelles à partir de 2021.

Le changement du treillis est un autre dossier en cours. Il est d’une autre importance puisque la Défense souhaite changer le camouflage « woodland » pour se tourner vers le « multicam », qui est porté désormais par les Forces Spéciales depuis l’opération Valiant Phoenix en Irak. Son arrivée n’est pas prévue avant fin 2021 minimum.

10 commentaires

  1. C’est très bien!

    Les petits équipements ne sont pas visibles au niveau de la presse et sont toujours sacrifiés pour des économies de bouts de chandelles au niveau des crédits budgétaires annuels.

    Ils sont important pour le soldat au niveau de la qualité opérationnelle de son métier et cela fait partie de la considération que l’on lui porte et donc de son moral.

    Outre-Quievrain, cela arrive aussi:
    https://forcesoperations.com/budget-2020-un-effort-sur-les-petits-equipements/

    https://forcesoperations.com/ces-autres-programmes-dequipement-attendus-pour-2020/

    Prfois au compte-goutte…

  2. Dès que l’on parle matériel et équipements, la fashionista qui sommeille en chaque soldat se reveille en mode « c’est les soldes »…

    Un petit site de passionnés à faire connaître:
    https://tre-blog.com/actualites/polo/

    Exemple d’articles que l’on peut y trouver:
    https://tre-blog.com/actualites/magpul-pmag-gen-m3-20400-coups-tires-incident-dit-mieux/

    https://tre-blog.com/actualites/etmp-les-grenades-du-futur-des-demain/

  3. Le vendredi 22 janvier 2021, le Conseil des ministres a donné son feu vert au lancement d’un vaste programme d’achat de nouveaux uniformes de combat pour l’armée belge.

    L’agence de presse Belga rapporte cela sur la base de sources de la défense. Le programme a été baptisé «Belgian Defence Clothing System» (BDCS) et vise à «équiper le personnel militaire de l’organisation de la Défense pour les vingt prochaines années avec des équipements de haute qualité et innovants qui utiliseront les derniers développements technologiques industriels dans le domaine de les vêtements suivront.  »

    «Le système vestimentaire actuel existe depuis les années 1990 et devrait être remplacé par un nouveau système conçu pour être adaptatif, innovant, de haute qualité et efficace pour la main-d’œuvre au niveau opérationnel et technique. Avec ce nouveau concept BDCS, la Défense souhaite adopter une approche avec complémentarité de couches de vêtements adaptées aux conditions climatiques et géographiques, intégration des tenues avec les équipements actuels et futurs, ainsi que protection balistique. « 

Laisser un commentaire