Le radar NS50 de Thales équipera les nouveaux chasseurs de mines

Le radar NS50 de Thales équipera les nouveaux chasseurs de mines (crédit-photo Thales)

Le radar NS50 de Thales équipera les nouveaux chasseurs de mines.

La Défense belge a annoncé hier que le radar NS50 de Thales équipera les nouveaux chasseurs mines destinés également aux Pays-Bas dans le cadre d’un contrat avec Naval Groupet le chantier Kership. Le nouveau radar permettra aux navires de bénéficier de capacités complètes d’auto-défense contre les menaces aériennes et de surface. « Le NS50 est le premier radar compact multimission 4D AESA (Antenne active à balayage électronique) pour navires de faible-moyen tonnage à offrir des capacités de surveillance aérienne et de surface, avec conduite de tir associée aux missiles et aux canons », explique Thales dans un communiqué. « Le NS50 est le radar naval 4D multifonctions le plus compact et le plus abordable actuellement sur le marché. Il offre des performances supérieures en termes de détection, de suivi et de classification des menaces aériennes et de surface. Il fournit des informations 4D de haute précision. Ces dernières sont nécessaires à une acquisition rapide des objectifs avec des systèmes missiles surface-air à courte portée de type fire and forget, et à des capacités de conduite de tir pour l’artillerie embarquée permettant de contrer les objectifs de surface », a indiqué de son côté la Défense. Les radars NS de Thales sont déjà utilisés au sein de la Koninklijke Marine.

Le radar répond aussi pleinement aux exigences de la cybersécurité. Dans le renouvellement de leur flotte, la Belgique et les Pays-Bas accordent une grande importance à la capacité cyber et de renseignement. C’est également le cas pour les nouvelles frégates de guerre anti-sous-marine (ASWF) qui auront un rôle important dans ce domaine. Dans ce domaine, Thales devrait fournir des équipements tout comme pour les chasseurs de mines.

Au fur et à mesure, la Défense et le Belgium Naval & Robotics annonce le choix des fabricants pour les équipements de ces nouveaux chasseurs de mines. C’est ainsi que le drone danois d’UMS Skeldar a été choisi. Les treuils seront fabriqués par l’entreprise belge Brusselle Carral Marin. La société française iXblue a été chargée de fournir des sonars FLS 50 ainsi que de systèmes de navigation inertielle et de positionnement et de communication acoustique sous-marin. Dernière annonce en date, le choix de FN Herstal et d’Anglo Belgian Corporation comme fournisseurs stratégiques. Sans surprise, FN Herstal équipera les chasseurs de mines avec avec des postes de tir télécommandés Sea deFNder comprenant des mitrailleuses FN M2HB-QCB de 12.7 mm. Quant à Anglo Belgian Corporation, il fournira les chasseurs de mines avec 3 groupes électrogènes donc 36 groupes électrogènes au total. Selon le consortium, FN Herstal et Anglo Belgian Corporation seront impliquées dans tout le processus industriel et participeront aux essais en mer et à la formation de l’équipage.

En mai 2020, le programme des nouveaux chasseurs de mines a passé avec succès l’étape Systems Functional Review. La première livraison est attendue pour 2024. À partir de 2025, des navires seront ensuite livrés en alternance à la Belgique et aux Pays-Bas, six pour chaque pays. La dernière livraison aura lieu en 2030.

Laisser un commentaire