La frégate Léopold Ier part escorter à nouveau le porte-avions français Charles de Gaulle

La frégate Léopold Ier a déjà assuré l’escorte du porte-avions français Charles de Gaulle en 2015 et en 2020 (crédit-photos BNS Léopold Ier)

La frégate Léopold Ier part escorter à nouveau le porte-avions français Charles de Gaulle.

Confirmé par la Défense ainsi qu’un point de situation sur les opérations françaises, la frégate Léopold Ier s’apprête à effectuer une mission d’escorte du porte-avions français Charles de Gaulle. Ce déploiement fait partie du plan des opérations 2021. La mission Clémenceau 2021 du groupe aéronaval français débutera au cours de la troisième semaine du mois de février. Le porte-avion français Charles de Gaulle quittera Toulon escorté par deux frégates françaises et accompagné d’un bâtiment ravitailleur. Son trajet le mènera de Méditerranée jusque dans le golfe persique, en passant par la mer Rouge et l’océan Indien. Il participera notamment à l’opération Inherent Resolve.

Le communiqué indique que le groupe aéronaval sera rejoint par différents navires étrangers qui intégreront le dispositif ou effectueront des exercices avec les bâtiments français. La frégate grecque Hydra (type MEKO 200) et le destroyer USS Porter (classe Arleigh Burke) sont cités, de même que la frégate belge Léopold Ier.

Pour la Belgique, cet engagement est considéré comme un renforcement du pilier européen au sein de l’OTAN. « Cet engagement permet à la Marine d’élargir ses connaissances nécessaires dans le spectre complet des opérations maritimes et d’accroître ainsi l’interopérabilité avec les partenaires internationaux », expliquait la Défense l’année dernière. C’est une occasion unique d’effectuer des missions de haute intensité.

L’année passée, la même frégate avait également rejoint le groupement aéronaval français au cours de la mission Foch 2020 qui se déroulait elle dans l’Atlantique et en mer du Nord. On se souvient que le déploiement belge avait été interrompu après un mois suite à la découverte d’un cas de coronavirus à bord.

La frégate Léopold Ier et son équipage de 175 militaires appareilleront normalement aujourd’hui et reviendront en Belgique à la mi-avril.

2 commentaires

Laisser un commentaire