Tous les navires opérationnels de la Marine sont en mer

Le Godetia effectue une dernière mission de six mois au sein de la flotte de déminage de l’OTAN (crédit-photo Composante Marine)

Tous les navires opérationnels de la Marine sont en mer. 

La Marine belge a annoncé qu’avec le départ de la frégate Léopold Ier au sein du groupement aéronaval français avec le porte-avions Charles de Gaulle, tous ses navires opérationnels sont en mer. Depuis janvier dernier, le navire de commandement et de logistique Godetia avec 90 hommes d’équipage a intégré pour six mois le Standing NATO Mine Countermeasures Group 1 (SNMCMG1), la flotte de déminage de l’OTAN. Ce sera sa dernière opération avant son retrait du service. Dans cette mission, il est accompagné par le chasseur de mines Lobelia.

Les chasseurs de mines Crocus et Primula naviguent en compagnie du chasseur de mines néerlandais Schiedam au profit de l’ENS (École Nautique) du Centre de compétence de la Marine situé à Bruges. Il s’agit de la première campagne de formation de l’année des futurs officiers et sous-officiers belges et néerlandais. Pour la première fois, des élèves belges en formation sont à bord d’un navire néerlandais. Un pas de plus dans le cadre de la coopération entre les deux marines.

Les patrouilleurs Castor et Pollux sont constamment déployés dans la zone économique exclusive belge où ils réalisent des missions de garde-pêche et des missions de patrouille contre le trafic de drogue et d’êtres humains ou des opérations de sauvetage.

Le Zénobe Gramme, navire-école de la Marine, a repris aussi la mer en début d’année avec les candidats matelots et les candidats sous-officiers venant du centre de formation CCMAR situé à Bruges. Revenu à la mi-février, il suit actuellement une période de maintenance avant de repartir pour une campagne de formation.

Quant à la frégate Louise-Marie, elle se trouve à Den Helder depuis l’année dernière pour une longue période de maintenance. Aucune opération ne lui a été assignée pour 2021.

Ce sont en tout sept navires de la Marine belge qui sont simultanément en mer. Cela n’arrive plus souvent. En octobre 2019, la Composante Marine se félicitait d’avoir les deux tiers de sa flotte en opérations, dont ses deux frégates. « Cette période est une exception que nous ne répéterons pas souvent au cours des prochaines années », expliquait-elle à l’époque. Ce tour de force sera d’autant moins évident que la Marine va entamer une période de transition à partir de 2023 avec l’arrivée du premier chasseur de mines.

Un commentaire

Laisser un commentaire