Une dernière mission de prestige pour l’Alouette III avant son retrait

L’Alouette III à bord de la frégate Léopold Ier lors d’un exercice en décembre 2015 (crédit-photo IPR F930 Léopold Ier)

Une dernière mission de prestige pour l’Alouette III avant son retrait.

La frégate Léopold Ier a quitté hier Zeebruges avec quelques jours de retard pour sa mission d’escorte du porte-avions Charles de Gaulle. Elle embarque à son bord un hélicoptère Alouette III, immatriculé M-1, avec un équipage de la 40ème escadrille de la base de Coxyde. Il s’agit de sa dernière mission à bord d’une frégate belge. « Cet hélicoptère est principalement utilisé pour des missions de liaison, pour la composition d’images et comme moyen de sauvetage pendant les opérations aériennes », explique la Défense. Sur les trois appareils, le M-3 a déjà été retiré en septembre dernier. Les deux autres devraient suivre en juillet prochain.

Lors de sa même mission d’escorte du porte-avions Charles de Gaulle de l’année dernière, la frégate Léopold 1er avait embarqué un NH-90. Question de disponibilité avec une flotte sous-tension pour les missions SAR ou choix d’offrir une dernière mission prestigieuse pour le légendaire Alouette III, ce ne sera pas le cas cette fois-ci. En juin 2020, les trois Alouette III ont effectué exceptionnellement un vol de formation au-dessus de la côte flamande en guise d’adieu.

Les Alouette III ne seront pas remplacés numériquement. Leur mission sera repris par les 4 NH-90 NFH qui ont également repris celle des Sea King.

Un commentaire

Laisser un commentaire