La nouvelle Composante Cyber pourrait être financée par le Plan de relance européen

Le cybersécurité est un domaine en plein développement au sein de la Défense (crédit-photo BE Défense)

La nouvelle Composante Cyber pourrait être financée par le Plan de relance européen.

Le Conseil des Ministres a approuvé aujourd’hui le Plan national, soit l’ensemble des projets que les entités belges présenteront à la Commission européenne pour bénéficier des fonds du Plan de relance européen pour un montant de 6 milliards d’euros. La Commission européenne a deux mois pour statuer. Dans ce cadre, la Défense a déposé un projet prioritaire à savoir le financement de la nouvelle Composante Cyber pour un montant de 29 millions d’euros.

La création de cette nouvelle composante fait partie de la note de politique générale de la ministre Ludivine Dedonder. Dans un premier temps, il s’agit de renforcer la capacité cyber existante au sein du SGRS, le service de renseignement militaire, par le recrutement de cyberprofils hautement spécialisés. La ministre veut développer cette Composante Cyber à l’horizon 2025 avec un cadre juridique qui sera mis en place durant cette législature afin d’encadrer ses opérations. La majorité des opérations auront lieu depuis le territoire national. Son déploiement sur des théâtres d’opérations extérieures ne le sera que pour des missions spécifiques et temporaires.

Depuis le mois de mars de cette année, une équipe multidisciplinaire a reçu un mandat pour analyser les impacts de cette création dans les différents domaines et accompagner la transition. « Les coûts liés à cette transformation seront principalement dus à l’augmentation du personnel affecté à la capacité cyber, l’acquisition de nouveaux systèmes, le développement de l’expertise dans de nouveaux domaines, la mise en place de partenariats ainsi que la mise à niveau de l’infrastructure », a indiqué la ministre Ludivine Dedonder dans une réponse écrite au député MR Vincent Scourneau. Un budget sera fixé quand les résultats de cette analyse seront connus.

Un autre projet avait été inclus au départ pour la Défense: les quartiers du futur pour un montant de 100 millions d’euros. Le gouvernement a fait finalement le choix de les financer par le plan de relance fédéral, comme l’a confirmé en commission cette semaine la ministre Ludivine Dedonder. Le financement sera précisé quand les lieux d’implantation auront été connus après les négociations avec les partenaires régionaux et locaux.

2 commentaires

  1. À ne pas confondre avec le FED donc…
    https://www.ouest-france.fr/europe/ue/le-parlement-europeen-approuve-le-fonds-europeen-de-la-defense-7d3f563e-a8ff-11eb-a2f9-f7b5d2c81d6b

    Un fonde de défense européen qui va pouvoir bénéficier à des entreprises canadiennes, norvégiennes, mais surtout américaines:
    https://www.forcesoperations.com/trois-pays-non-europeens-sur-le-point-de-rejoindre-un-projet-csp/

    Question plan de relance, les États-Unis sont bien plus réactifs que les pays européens:
    https://www.marianne.net/economie/economie-europeenne/relance-ridiculisee-par-les-plans-biden-leurope-prend-un-retard-inquietant

Laisser un commentaire