La Belgique honore les héros oubliés de la Guerre de Corée

Les tombes des vétérans belges de la guerre de Corée ont été honorées lors d’une cérémonie pour les 70 ans du conflit (crédit-photo Ritchie Sedeyn/Be Défense)

La Belgique honore les héros oubliés de la Guerre de Corée.

La Défense a organisé hier un hommage national en collaboration avec le War Heritage Institute (WHI) au cimetière de Woluwe-Saint-Lambert pour les 70 ans de la Guerre de Corée. La cérémonie a eu lieu en présence d’un représentant du roi, de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder, le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert Olivier Maingain, des vétérans de Corée encore vivants et une délégation de la communauté sud-coréenne.

Plusieurs tombes de combattants belges tombés en Corée ont reçu une plaque « Pro Patria ». Les héros de cette « guerre oubliée » sont ainsi officiellement reconnus. Le 13 octobre a été choisi car c’est la date anniversaire de la grande bataille de Haktang-Ni. C’est ainsi qu’une plaque a été officiellement placée sur la tombe du lieutenant Dehalleux, décédé lors de la bataille de Haktang-Ni le 13 octobre 1951.

Dans d’autres cimetières à travers la Belgique, les tombes des vétérans de Corée seront solennellement honorées dans les mois à venir par cette plaque « Pro Patria ». La plaque « Pro Patria » assure la reconnaissance des vétérans et garantit que leur pierre tombale sera conservée.

3.171 Belges et 78 Luxembourgeois ont combattu au sein du Corps de Volontaires en Corée jusqu’en 1953, où près d’une centaine sont morts et 478 blessés. L’intérêt pour ce conflit reste limité en Belgique. Il a fallu attendre 1996 pour que les vétérans de cette guerre obtiennent une reconnaissance nationale du ministre de la Défense.

2 commentaires

  1. En effet, il n’est jamais trop tard pour bien faire.
    Je voudrais aussi ajouter deux remarques :
    – Le « lieutenant Dehalleux » est le sous-lieutenant (de réserve) de Halleux.
    – Plutôt que « décédé » (dans « décédé lors de la bataille de Haktang-Ni »), les termes « tué » ou « mort suite à ses blessures » – suivant le cas – me paraissent bien plus clairs et appropriés.

Laisser un commentaire