Environ 20% de l’armée luxembourgeoise mobilisé pour une campagne de testing

En mai 2020, l’armée luxembourgeoise a été mobilisée dans une grande campagne de distribution de masques aux travailleurs frontaliers (crédit-photo LU Arméi)

Environ 20% de l’armée luxembourgeoise mobilisé pour une campagne de testing.

En réponse à une demande du gouvernement, l’armée luxembourgeoise a mobilisé en l’espace de deux semaines plus de 200 militaires pour une campagne de testing qui débutera mi-janvier. Ce nombre ne tient pas compte des autres militaires qui s’occuperont de la logistique et de l’organisation. L’armée a fait même appel à ses musiciens pour cette mission en plus des soldats, des militaires de carrière ainsi que des civils. « Cela signifie pour l’Armée qu’un peu plus de 20% de tout son effectif participe à cette mission », a-t-elle indiqué. Plus de 20 réunions ont été nécessaires afin de garantir une planification adéquate de la mission.

La mise en place de cette campagne de testing s’inscrit dans le cadre de la nouvelle loi qui introduit le CovidCheck (ou régime 3G) sur le lieu de travail à partir du 15 janvier. Les primo-vaccinés auront droit à 20 autotests antigéniques gratuits rapides et certifiés qu’ils pourront effectuer dans un des cinq centres de test gérés par l’armée luxembourgeoise. Les militaires luxembourgeois se chargeront d’accueillir les personnes, de surveiller la réalisation du test et de certifier le résultat après le délai de 15 minutes.

Le fonctionnement des sites se fera en mode ‘’expéditionnaire’’, a précisé l’armée, c’est-à-dire avec les moyens de campement organiques de l’armée et non dans des structures dures. A noter que ces 5 centres de test seront ouverts 7jours/7 de 6H à 20H sauf le week-end à partir du vendredi où les horaires seront un peu réduits. La mobilisation de l’armée luxembourgeoise dans cette campagne de testing est prévue pour l’instant jusqu’à fin février.

Durant la crise covid, l’armée a été mobilisée notamment dans la distribution de masques, dans le service ‘’Hotline’’, dans les centres de vaccination, mais aussi dans la cellule contact tracing. En 2021, 30 militaires luxembourgeois ont été mis à disposition pour le contact tracing et le service « Hotline ».

 

Un commentaire

Laisser un commentaire