Les Pays-Bas déploieront une unité de défense aérienne Patriot en Slovaquie

La Défense néerlandaise déploiera prochainement des systèmes Patriot en Slovaquie (crédit-photo NL Defensie)

Les Pays-Bas déploieront une unité de défense aérienne Patriot en Slovaquie.

Début mars, la ministre de la Défense néerlandaise Kajsa Ollongren annonçait la possibilité de déploiement de systèmes Patriot en Slovaquie pour renforcer le front est face à la guerre en Ukraine. L’Allemagne a demandé le soutien des Pays-Bas pour répondre à cette demande de l’OTAN. Le gouvernement néerlandais avait donné son accord de principe. Ce déploiement a été confirmé la semaine dernière.

Les Pays-Bas vont envoyer une unité de défense aérienne Patriot, appartenant au 802 Patriot-squadron du Defence Ground-Based Air Defence Command (DGLC). Le détachement néerlandais comptera environ 150 hommes. Il effectuera sa mission sur la base aérienne de Sliac dans le centre de la Slovaquie. Le temps d’avoir les accords nécessaires et de répartir les tâches avec le pays-hôte la Slovaquie et le pays-cadre l’Allemagne, les premiers militaires néerlandais sont attendus pour la première semaine d’avril. Le détachement sera opérationnel à partir de mi-avril. La durée du déploiement est prévue pour six mois. De son côté, la Bundeswehr n’a pas souhaité indiquer le nombre de militaires déployés ni celui des systèmes Patriot ainsi que la localisation de son détachement pour des raisons de sécurité.

Toutefois, le parlement slovaque a fixé une limite de mandat maximale de 700 soldats pour l’Allemagne pour ce nouveau groupement tactique de l’OTAN. Le cabinet néerlandais a indiqué dans une lettre à la Chambre des représentants qu’il n’y avait pas besoin de base juridique spécifique suite au vote slovaque du 15 mars qui approuvait ce déploiement sur son sol.

L’Allemagne et les Pays-Bas ont beaucoup de projets de coopération dans le domaine terrestre dont celui de la défense aérienne (crédit-photo NL Defensie)

« Le Patriot est une capacité dite de niche en Europe. Seuls l’Allemagne, la Grèce, l’Espagne et les Pays-Bas en ont », rappelait la Défense néerlandaise au début du mois. « Cet engagement militaire concret façonnera davantage l’étroite relation de coopération entre les deux pays », a souligné la ministre Kajsa Ollongren. Pour rappel, l’unité de défense aérienne allemande Flugabwehrraketengruppe 61 est sous le commandement de la DGLC depuis le 4 avril 2018  dans le cadre du programme Apollo. Entre 2013 et 2015, l’Allemagne et les Pays-Bas ont déployé des systèmes Patriot en Turquie pour protéger les habitants de la ville d’Adana contre d’éventuelles attaques de missiles depuis la Syrie. Ces dernières années, les militaires allemands du Flugabwehrraketengruppe 61 assuraient la protection du camp Castor de la Minusma au Mali avec le soutien de militaires néerlandais du DGLC, formant un détachement binational.

Les Pays-Bas possèdent le système Patriot depuis 1987. A partir de mars 2007, le système a été modernisé en deux phases. Dans la première phase, le radar et le logiciel du système ont été améliorés. La deuxième phase impliquait l’achat de missiles Patriot Advanced Capability Phase-III (PAC-3) avec un certain nombre de lanceurs et une modification des centres de contrôle de tir. Le système Patriot sera opérationnel jusqu’en 2040 avec ces mises à jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.