MINUSMA: quel sera le rôle des militaires luxembourgeois au sein de l’équipage belge du C-130 à Bamako

crédit-photo Christian Decloedt/BE Defense

A partir du mois de mai, la Belgique va déployer un C-130 à Bamako dans le cadre de sa participation à la MINUSMA. Au sein de cette équipage de 65 personnes, des militaires luxembourgeois seront présents, marquant le retour du Luxembourg dans une mission de l’ONU depuis 2014 et la fin de sa participation à la FINUL. Quel sera le rôle de ces militaires luxembourgeois au sein du détachement belge ? 

En plus d’une volonté marquée du Luxembourg de s’impliquer un peu plus au Mali et au Sahel, ce déploiement s’inscrit dans un accord de coopération entre la Belgique et le Luxembourg pour l’intégration de pilotes luxembourgeois au sein de la Composante Air. Le projet de règlement grand-ducal donne des indications sur cette mission. Il explique de façon complémentaire qu’un premier sous-officier luxembourgeois a entamé sa formation de soutier en septembre 2017 et qu’il terminera une première partie de sa formation au printemps 2018. Un arrangement de coopération similaire à celui relatif aux pilotes étant en train d’être finalisé pour les soutiers, il est fort probable que des sous-officiers luxembourgeois soutiers participeront à cette mission comme le souhaite le Luxembourg.

Les militaires luxembourgeois déployés seront sous l’ordre du commandant belge sur place et feront partie intégrante de l’équipage belge. De fait, ils effectueront les mêmes tâches que les militaires belges: vols administratifs et de soutien logistique, y compris le transport de passagers civils, du largage, du réapprovisionnement, du transport aérien tactique, des mouvements de troupes, de l’insertion et de l’extraction de troupes, du soutien aux forces de réserve dans la zone d’opérations de la MINUSMA, du transport VIP, du transport médical (CASEVAC et MEDEVAC), de la reconnaissance aérienne, du soutien aux opérations aéromobiles et des vols de surveillance.

Durant leur période de déploiement, leur nombre va varier. Si le chiffre était de cinq au départ, l’effectif réellement engagé sur place sera plutôt proche de deux en réalité (un officier et un sous-officier) avec une rotation tous les deux mois. Toutefois, ils pourront être au nombre de cinq au maximum selon les rotations.

Le déploiement luxembourgeois au sein de la MINUSMA aura un coût global de 122.000€ et durera du 15 avril 2018 au 30 mai 2019. Il faut rappeler que le déploiement du C-130 belge est prévu pour une durée de six mois à partir de mai 2018 avec possibilité d’une prolongation de six mois. Trois C-130 de la 20èe escadrille du 15 Wing étaient en exercice dernièrement au Portugal à Ovar pour un entraînement tactique intensif et former des équipages qui participeront à la MINUSMA.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s