Un officier belge détaché auprès de l’opération française Barkhane

Des militaires français de l’opération Barkhane lors d’une action conjointe au sud de la frontière malo-nigérienne en décembre dernier (crédit-photo Ministère de la Défense FR)

La Belgique va s’engager un peu plus auprès de l’opération française Barkhane.

La Belgique a décidé de répondre favorablement à une demande française en déployant un officier belge du corps de réaction rapide-France de Lille à N’Djamena au Tchad au sein de l’état-major de l’opération française Barkhane. Le déploiement est prévu pour une durée de six mois entre mars et octobre. Il s’agira d’un officier de synthèse et de coordination au sein de la cellule logistique du quartier général de l’opération Barkhane.

Ce déploiement est inclus plus globalement dans celui de trente militaires du Corps de réaction rapide France qui vont renforcer le poste de commandement interarmées de l’opération Barkhane comme l’écrivait la Voix du Nord récemment. Quatre officiers étrangers feront partie du détachement dont l’officier belge en question ainsi que deux Britanniques et un Espagnol. Ce déploiement devait être approuvé par chaque pays respectif ce qu’a fait le Conseil des Ministres belge ce vendredi.

Quinze militaires belges sont déployés au sein du Corps de Réaction Rapide – France (crédit-photo CRR-Fr)

Le Corps de réaction rapide France de Lille (CRR-Fr) est un état-major français opérationnel et multinational répondant aux normes OTAN, capable d’assurer le commandement d’une force terrestre nationale ou multinationale dont le volume peut varier de 5 000 à 60 000 hommes. Il peut être engagé dans un environnement multinational, dans le cadre d’un mandat de l’OTAN, de l’Union Européenne ou français. Il comprend environ 450 militaires provenant de 15 nations différentes dont 80 militaires de pays alliés. Quinze militaires belges y sont présents.

L’opération française Barkhane, qui regroupe environ 4.500 militaires, a été lancée en 2014 afin de lutter contre les groupes djihadistes dans le Sahel. Elle s’étend sur les cinq pays du G5-Sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad).

Depuis septembre, le C-130 belge, déployé au profit de la MINUSMA, peut lui apporter son soutien mais en décembre dernier il n’avait toujours effectué aucun vol pour l’opération Barkhane.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.