Environ 80 militaires belges participent au plus grand exercice médical de l’OTAN

Un militaire belge de la Composante Médicale lors de l’exercice Vigorous Warrior 19 (crédit-photo Vitali Iovu MD)

Environ 80 militaires belges participent à Vigorous Warrior 19, le plus grand exercice médical de l’OTAN.

Organisé tous les deux ans depuis 2011, Vigorous Warrior est le seul exercice médical multinational de l’OTAN organisé par le centre d’excellence de médecine militaire de l’OTAN. Jusqu’ici les participants n’étaient pas aussi nombreux. Cette édition est sans précédent par son ampleur avec plus de 2.500 militaires venus de 39 pays et l’apport de 300 participants du monde civil. L’exercice est organisé par l’armée roumaine qui fournit 750 militaires. Basées à Cincu en Roumanie pour la plus grande partie, les troupes de l’OTAN ont commencé à se déployer au début du mois avant de passer à la phase-active de l’exercice le 7 avril avec une fin prévue ce 12 avril. Les lieux d’évacuation, eux, sont situés en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Hongrie.

La Composante Médicale apporte sa contribution à l’exercice avec 80 hommes ainsi que ainsi que deux détachements de rôle 1 sur ambulances-Dingo et des moyens d’évacuation sur Unimog ambulances. La majorité des unités de la Composante sont concernées avec du personnel du 1/4, du 2 et 3 EMI ainsi que de l’Hôpital Militaire Reine Astrid et de l’état-major du Commandement Opérationnel Médical. La Belgique est à la tête d’une équipe multinationale de rôle 2 avec des urgences et une équipe chirurgicale. Elle fournit aussi une équipe MEDEVAC et un centre de coordination et d’évacuation des patients. Des militaires belges font également partie de l’équipe de formateurs, d’observateurs et d’évaluateurs de l’exercice avec des collègues néerlandais. De plus, une « équipe traumatologie » belge participe à une étude de l’Imperial College de Londres, qui a lieu durant l’exercice.

Les entraînements sont orientés vers l’intégration des équipes  au plan national et international, sous la forme d’un exercice d’entraînement en campagne. Un scénario à Bucarest impliquait l’évacuation de personnes bloquées sous des décombres ou à haute altitude. Pour la Composante Médicale, il s’agit de tester ses propres procédures d’abord au sein d’un module, ensuite des procédures entre les modules, avec en fin d’exercice, une intégration multinationale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.