Le capitaine de corvette Christophe Muylaert à la tête de l’École belgo-néerlandaise de guerre contre les mines

Le capitaine de frégate Christophe Muylaert est le nouveau commandant d’Eguermin (crédit-photo Composante Marine)

Eguermin, l’École belgo-néerlandaise de guerre contre les mines basé à Ostende, change de commandant avec l’arrivée du capitaine de corvette Christophe Muylaert. 

Le capitaine de corvette Christophe Muylaert prend aujourd’hui lors d’une cérémonie la tête de l’École belgo-néerlandaise de guerre contre les mines. Il remplace le capitaine de frégate Guy Terryn, qui était arrivé en septembre 2016. Ce dernier va occuper un poste d’état-major au siège de l’OTAN de Bruxelles.

Âgé de 51 ans, le capitaine de corvette Christophe Muylaert a suivi le cours de spécialisation d’officier d’état-major de guerre des mines d’Eguermin en 1993 et a occupé principalement des fonctions sur des unités de guerre des mines durant ces 30 dernières années. Au début des années 2000, il a commandé le chasseur de mines Lobelia. Il compte plusieurs participations à des missions de la flotte de déminage de l’OTAN. Depuis 2015, il était le représentant Belge auprès du Naval Mine Warfare Centre of Excellence de l’OTAN à Ostende.

La Marine belge conserve donc la tête d’Eguermin. En revanche, le commandement du Naval Mine Warfare Centre of Excellence de l’OTAN reviendra à un néerlandais le capitaine-lieutenant Herman Lammers.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.