Saab fournira un centre d’entraînement complet à l’armée belge en 2021

La Composante Terre va encore élargir son offre de simulateurs (crédit-photo Jürgen Braekevelt/BE Défense)

Le groupe suédois Saab fournira un centre d’entraînement complet à l’armée belge en 2021.

Le groupe suédois Saab a annoncé lundi qu’il fournirait à l’armée belge des systèmes d’entraînement à savoir un centre d’entraînement complet, doté de simulateurs pour l’infanterie et le combat antichar, de systèmes de communication sur véhicules pour le contrôle, la surveillance et la collecte de données d’entraînement afin de permettre une analyse détaillée des exercices.

Le contrat est d’un montant d’environ 15 millions d’euros (160 millions de couronnes suédoises). La livraison débutera en 2021. Le contrat pour le soutien logistique sera négocié séparément.

L’armée belge avait posé comme condition l’interopérabilité OTAN. « Cela signifie que la Belgique partagera les mêmes standards que les (pays) membres d’une communauté appelée + Interoperability User Community+ (IUC) et prendra part à des exercices multinationaux avec notamment l’Allemagne, l’Autriche, la Finlande, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Suède et la 7ème armée américaine« , a déclaré Åsa Thegström, responsable de la commercialisation des systèmes d’entraînement et de la simulation à Saab.  Henrik Vassallo, responsable des ventes de Saab en France et au Benelux, a précisé dans le communiqué que l’armée belge utilisait depuis quatre ans des systèmes d’entraînement du groupe Saab.

La Composante Terre utilise de plus en plus des simulateurs car elle permet de faire des économies dans la formation et l’entraînement. Le Centre de Compétence de la Composante Terre, basée à Bourg-Léopold, est doté d’un Centre de Simulation qui offre un simulateur de champ de bataille Virtual Battlespace aux casernes de Bourg-Léopold, Arlon et Marche-en-Famenne. Un autre simulateur, le Real Fire, a été mis à disposition des JTAC, des spécialistes au sol de l’appui aérien, en 2018 au bataillon d’Artillerie à Brasschaat. En 2018, la Composante Terre s’est également dotée du logiciel SWORD du groupe français Masa pour des exercices plus complexes à destination d’officiers de commandement.

La Composante Air et Marine recourent aussi à des simulateurs. Ce sera ainsi le cas pour l’A400M, qui arrivera en Belgique en 2020. Le BELUX A400M Training Center, qui verra le jour près de la base aérienne de Melsbroek, sera équipé d’un Full Flight Simulator.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.