Vers une contribution plus conséquente de l’armée luxembourgeoise au sein de l’EUTM Mali jusqu’en 2022 ?

Deux militaires luxembourgeois déployés au sein de l’EUTM Mali en 2018 (crédit-photo armée luxembourgeoise)

Les effectifs de l’armée luxembourgeoise au sein de l’EUTM Mali pourraient augmenter de façon conséquente.

En mai 2018, le gouvernement luxembourgeois a prolongé sa participation au sein de l’EUTM Mali jusqu’en 2020 pour un quatrième mandat. La contribution luxembourgeoise se limite actuellement à deux militaires mais le gouvernement envisageait de l’augmenter de façon conséquente et différemment avec des moyens de communication, des drones d’observation ou du personnel d’état-major après 2019.  Le personnel prévu était 2 officiers, 3 sous-officiers, 2 caporaux et 3 soldats volontaires pour un contingent maximum de 10 personnes. Cette augmentation dépendait en partie de l’évolution de la contribution des autres pays partenaires et notamment la Belgique.

Le Luxembourg devrait tenir cette engagement puisque le Conseil de gouvernement a approuvé  le projet de règlement grand-ducal relatif la participation de l’armée luxembourgeoise à l’EUTM Mali avec une contribution maximum de 27 militaires par rotation. Dans les faits, le chiffre devrait être plus bas et tourner sans doute autour d’une dizaine mais l’effort reste conséquent pour l’armée luxembourgeoise. L’augmentation de cette contribution est prévue du 19 mai 2020 au 19 juin 2022, soit une période de deux ans comme pour la Minusma. Il faudra attendre la parution du projet pour avoir plus de détails sur cet engagement.

Entre la Minusma et l’EUTM Mali, entre une quinzaine et une vingtaine de militaires luxembourgeois pourraient être présents au Sahel à partir de 2020 pour deux ans.

Un commentaire

Laisser un commentaire