Le Luxembourg envisage l’acquisition d’un nouvel avion ravitailleur A330 MRTT

Impression d’artiste d’un A330 MRTT faisant le plein d’un F-35 (photo NL Defensie)

Le Luxembourg pourrait acquérir un nouvel avion ravitailleur A330 MRTT. 

Le gouvernement luxembourgeois a déposé à la fin du mois de décembre un projet de loi afin de modifier la loi du 5 juillet 2016 sur la participation luxembourgeoise au programme d’avions ravitailleurs européens. Le Luxembourg avait été le premier pays avec les Pays-Bas à acheter deux avions A330 MRTT dans le cadre du programme appelé MMF (Multinational Multi Role Tanker)  en juillet 2016. Le Luxembourg, qui est en pleine construction d’une force aérienne, avait droit à 200 heures de vol par an sauf que le gouvernement veut augmenter cette contribution à 1.200 heures avec l’acquisition d’un nouvel avion A330 MRTT, qui serait immatriculé aux Pays-Bas.

Avec cette forte augmentation et cette nouvelle acquisition, le gouvernement luxembourgeois consentirait à de gros efforts d’investissements militaires qui se chiffreraient à 259 millions d’euros entre 2016 et 2025 avec un coût d’exploitation moyen annuel d’environ 11,3 millions d’euros. Les coûts cumulés d’investissement et d’exploitation sont estimés à un montant total de 598,4 millions d’euros sur trente ans. Le financement se ferait via le Fonds d’équipement militaire créé par loi du 16 décembre 1997 concernant la programmation financière militaire. Le Luxembourg contribuerait ainsi pour 12,121% des coûts totaux du programme MRTT.

En dernière position du classement des pays l’OTAN en dépenses de Défense, le Luxembourg entend accroître son effort de Défense à long terme, tout en comblant une lacune capacitaire clé de l’OTAN dans le domaine du ravitaillement en vol et du transport stratégique. « En effet, en majorant cette participation de 1.000 unités par an, le programme serait en mesure de saisir une des options et donc de gagner considérablement en flexibilité opérationnelle et technique. Le Luxembourg de son côté bénéficierait d’une visibilité nettement accrue en renforçant un programme réunissant les facultés pour combler de façon concrète une lacune capacitaire stratégique reconnue tant à l’OTAN qu’à l’Union européenne », explique le projet de loi. Une partie des heures de vol de ce nouvel appareil serait mise à disposition des autres membres du programme afin de compenser l’absence d’affectation de personnel luxembourgeois. La flotte européenne d’avions ravitailleurs A330 MRTT comprendrait alors neuf appareils.

En février 2018, la Belgique a décidé d’intégrer le programme avec l’achat d’un appareil pour un montant de 258 millions d’euros pour 1.000 heures de vol par an. Quatre autres pays participent au programme: Allemagne (5.500 heures de vol), Pays-Bas (2.000 heures de vol), Norvège et République de Tchèque (100 heures de vol).

Cinq des huit A330 MRTT seront stationnés à la base d’Eindhoven. Les deux premiers arriveront aux Pays-Bas en mai 2020. Ils vont remplacer les 2 KDC-10 de la Luchtmacht. Les trois autres seront basés à Cologne en Allemagne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.