La frégate Louise-Marie en maintenance à Den Helder pour de longs mois

La frégate Louise Marie sera indisponible durant de longs mois (crédit-photo BE Defence/Daniel Orban)

La frégate Louise-Marie en maintenance à Den Helder pour de longs mois.

La frégate Louise-Marie ne sera pas opérationnelle avant plusieurs mois. Le 7 février dernier, le commandant Baudouin Coppieters De Gibson, qui a pris ses fonctions en mai 2019, remettait la cloche du navire à sa ville-marraine Sint-Niklaas. C’est une tradition maritime qui veut que durant les nombreux mois de l’entretien du navire, la cloche soit symboliquement remise à la ville marraine pour que celle-ci veille sur elle. La maintenance des frégates belges est assurée par la Marine néerlandaise et la frégate Louise-Marie se trouve actuellement à Den Helder. Les travaux d’entretien démarreront au mois de juin et devraient durer plus d’un an.

Durant ces longs mois d’entretien, une partie de son équipage, qui compte environ 145 militaires, sera affectée à d’autres navires, nous a indiqué la Défense. L’équipage fixe d’environ 45 personnes aidera le service de soutien néerlandais à planifier et à exécuter les permanences à bord jusqu’à la maintenance prévue. Une fois la maintenance majeure effectuée, une équipe de soutien binationale BST (Binational Support Team), composée de 7 Belges, 7 Néerlandais et 25 civils, prendra en charge l’ensemble du navire.

La dernière grande maintenance de la frégate Louise-Marie remonte à 2014 et a duré deux ans. Durant ces quatre ans où elle a été active, elle a participé à de nombreuses opérations. En 2016 et 2017, elle était déployée au sein de l’opération Sophia. L’année 2018 était intensive avec une participation à l’opération Sea Guardian et au grand exercice Trident Juncture ainsi qu’une intégration au sein de la flotte de l’OTAN (SNMG 1). Ces derniers mois, elle a servi durant la campagne d’été du centre de compétence de la Marine en mer du Nord et en mer d’Irlande. Elle a également représenté la Belgique lors de divers événements comme à Londres à l’occasion du Cénotaphe ou lors des commémorations du 75ème anniversaire de la Libération de la Belgique et de la bataille de l’Escaut.

La seule frégate opérationnelle sera donc la frégate Léopold Ier, qui escortera prochainement le porte-avions français Charles de Gaulle à la fin du mois de février.

Laisser un commentaire