La frégate Léopold Ier met fin prématurément à sa mission après un cas confirmé de coronavirus

La mission de la frégate Léopold Ier n’aura duré qu’un mois (crédit-photo Ritchie Sedeyn/BE Défense)

La frégate Léopold Ier met fin prématurément à sa mission après un cas confirmé de coronavirus.

Un cas confirmé de coronavirus a été découvert au sein de la frégate Léopold Ier. Le marin contaminé a été débarqué il y a quelques jours à Den Helder. « Un screening et des mesures de contrôle sont prévues à bord par l’équipe médicale. Par mesure de précaution médicale, le navire, qui participait à une mission au profit du porte-avions français Charles De Gaulle, fait maintenant route vers son port d’attache de Zeebruges. Il y est attendu vendredi dans la matinée. Toutes les mesures et précautions sanitaires nécessaires seront prises pour son arrivée au port et ce, tant pour le personnel que pour le navire », a indiqué la Défense. Toutes les mesures de prévention avaient été prises mais cela n’aura pas été suffisant. La contamination aurait pu avoir lieu en Espagne, un pays durement touché par l’épidémie du COVID-19.

La frégate Léopold Ier avec ses 150 hommes d’équipage et un hélicoptère Alouette III devait rentrer en Belgique le 24 avril prochain. Elle avait quitté le port de Zeebruges fin février et avait d’abord effectué des exercices de préparation durant la première semaine. Après une escale à Malaga en Espagne, elle avait rejoint le groupe aéronaval (GAN), qui escorte le porte-avions français Charles de Gaulle, pour mener des opérations dans l’Atlantique et la mer du Nord. La mission n’aura duré qu’un mois.

Aux Pays-Bas aussi, des cas de contamination ont été découverts au sein d’un détachement. Cinq militaires néerlandais d’un battlegroup déployé au sein de l’opération enhanced Forward Presence en Lituanie ont été contaminés et évacués lundi aux Pays-Bas par un C-130. Le détachement néerlandais d’environ 110 militaires, qui se trouve à Rukla, a été mis en quarantaine et le reste du battlegroup est largement testé.

Laisser un commentaire