De retour en Belgique, la frégate Léopold Ier et son équipage sont mis en quarantaine

Le personnel de la frégate Léopold Ier devra suivre une période de quarantaine après un cas de contamination à bord (crédit-photo Jorn Urbain/BE Défense)

De retour en Belgique, la frégate Léopold Ier et son équipage sont mis en quarantaine.

Après avoir un cas de coronavirus confirmé, la frégate Léopold Ier a écourté sa mission d’escorte du porte-avions français Charles de Gaulle et a fait son retour à son port d’attache Zeebrugges ce vendredi un mois en avance. Le marin, qui présentait de légers symptômes, avait été débarqué à Den Helder le 20 mars et sa contamination a été confirmée alors qu’il était en quarantaine à son domicile.

Après avoir débarqué, les membres d’équipage ont été pris en charge par les médecins de la Composante Médicale. Ils devront ensuite suivre une période de quarantaine à leur domicile ou bien dans une installation militaire si un de leurs proches fait partie des groupes à risque. « Même avant d’apprendre la contamination, nous appliquions déjà des mesures strictes. Dans les ports, personne n’était plus autorisé à quitter le navire, nous avons rappelé à tout le monde les dangers de la contamination et les avons invités à prendre l’hygiène des mains très au sérieux. Notre équipe médicale a également contrôlé le nouveau personnel, jusqu’à deux fois par jour. À un stade ultérieur, nous avons décidé d’annuler tout embarquement et débarquement de personnel, à moins que cela ne soit crucial pour notre opération. L’équipage se porte bien. Personne ne présente de symptômes sérieux », a expliqué le capitaine de frégate  Nico Cottyn, commandant du navire. Il n’en reste pas moins que durant son escale à Malaga en Espagne, une partie de l’équipage a effectué une excursion vers Caminito del Rey et a donc quitté le navire.

La frégate Léopold Ier, elle-même, sera mis en quarantaine et restera à quai durant cette période. Tout le matériel avec lequel les membres de l’équipage ont été en contact sera stocké pendant dix jours sans être touché.

5 commentaires

Laisser un commentaire