La Défense augmente et diversifie son soutien aux maisons de repos

Pour la première fois, des militaires ont prélevé des tests dans un centre de soins à Bruxelles (crédit-photo Ritchie Sedeyn/ BE Défense)

La Défense augmente et diversifie son soutien aux maisons de repos.

Entre le début de la semaine dernière et ce week-end, le nombre de maisons de repos soutenus par la Défense a doublé. Selon les informations récentes données par la Défense, des militaires sont ou ont été déployés dans vingt maisons de repos sur toute la Belgique. Cette nouvelle vague de déploiement a pris une accélération le 23 avril. Le 14ème bataillon médical a déployé 8 ambulanciers à la résidence Jeanne Mertens à Binche, 2 ambulanciers à la maison de repos Les Ecureuils à Frameries, et avec 3 ambulanciers  à la Résidence Les Foyers Saint-Joseph à Mons. Quant au 2 EMI, il a envoyé 3 ambulanciers à la résidence Vogelzang à Heverlee. Le 24 avril, c’est au tour du 3 EMI d’augmenter son aide avec le renfort de 5 ambulanciers à maison de repos Le Gai Logis à Auvelais et 6 ambulanciers à la maison de repos Do Grand Fa de Malmedy.

Certaines des premières interventions ont été prolongées. A Jette, Ixelles, les deux premières maisons qui ont reçu le soutien de la Défense, les militaires resteront jusqu’au 3 mai. A Lustin, les militaires seront présents au moins jusqu’au 30 avril. Le déploiement du 2 EMI à Alost, Baardegem et Erembodegem a pris fin le 22 avril. De plus, il a apporté un soutien ponctuel au centre de soins De Gouden Jaren à Tienen  avec 5 ambulanciers. Les autres déploiements sont prévus jusqu’à fin avril ou bien jusqu’au 7 mai s’ils ne sont pas prolongés.

Mais la Composante Médicale a diversifié aussi son soutien. Le 23 avril, 9 ambulanciers de l’Hôpital Militaire Reine Astrid, soit trois équipes avec un ambulancier et deux infirmières, ont effectué des tests Covid-19 sur 138 résidents du centre de soins résidentiel Sainte-Gertrude à Bruxelles. Diverses équipes médicales ont désinfecté six centres de soins à Jette, Ixelles, Flobecq, Les Bons Villes, Bergen et Heverlee afin de préparer le déploiement du personnel militaire. « Nous recevons énormément de demandes d’aide. Celles-ci sont toujours étudiées par le SPF Santé publique et nos quatre medical planners qui y travaillent actuellement. Ils examinent comment nous pouvons apporter un soutien, sous forme de personnel ou de matériel », expliquait la semaine dernière la Composante Médicale.

D’autres Composantes sont impliquées dans le soutien aux centres de soins. Il faut rappeler que le 2 Wing de la Composante Air a aussi déployé deux cuisiniers, trois aide-cuisiniers et un infra-polyvalent à la résidence Le Rambour à Frameries, aux Foyers Saint-Joseph et de la résidence Les Jonquilles à Mons. Pour la Composante Terre, des cuisiniers du 4 bataillon Génie d’Amay et du 12/13 de Ligne de Spa sont déployés à Herstal et à Liège.

L’aide de la Défense pourrait encore se diversifier.

Un commentaire

Laisser un commentaire