L’EUCOM reste en Allemagne et ne déménagera pas en Belgique

L’US Europ Command ne déménagera pas en Belgique (crédit-photo EUCOM)

L’EUCOM reste en Allemagne et ne déménagera pas en Belgique. 

En juillet dernier, le Secrétaire d’état à la Défense américain Mark Esper avait annoncé d’importants déménagements pour l’US Army en Europe. Des unités entières, représentant des milliers de soldats, devaient quitter l’Allemagne pour différentes destinations (USA, Pologne, Italie) et notamment la Belgique. L’EUCOM (European Command – commandement des forces américaines en Europe) devait venir rejoindre le SHAPE, décision logique vue que l’officier commandant l’EUCOM occupait également la fonction de SACEUR (Supreme Allied Commander Europe – commandant en chef des alliés pour l’Europe).

En ce qui concerne également la Belgique, il avait été annoncé que le commandement des opérations spéciales en Europe (SOCEUR), trois quartiers-généraux de niveau brigade (qui pourraient être stationnés à Chièvres), un bataillon Air Defense et un bataillon du génie allaient également être déplacés d’Allemagne vers la Belgique.

Retournement de situation pressenti par les analystes dès l’annonce de la victoire de Joe Biden, le Président américain a annoncé le 4 février que le plan de redéploiement des troupes américaines en Allemagne était suspendu jusqu’à ce qu’un bilan global de la présence militaire américaines dans le monde soit effectué afin de s’assurer que l’empreinte militaire corresponde à la politique étrangère américaine.

Le Président Trump ne cessait de demander aux pays de l’OTAN de dépenser davantage pour leur défense, raison pour laquelle il voulait « punir » l’Allemagne en retirant les troupes américaines. Mais Joe Biden se veut tout d’abord rassurant en affirmant que les États-Unis resteront membre à part entière de l’OTAN et, qu’en tant que tel, ils fourniront toute l’assistance nécessaire aux alliés qui en auraient besoin. Ce discours ne l’empêchera toutefois pas d’insister auprès de ses partenaires pour que l’accord de 2014 par lequel les États-membres s’engagent à dépenser 2 % de leur PIB dans leur défense soit respecté.

4 commentaires

Laisser un commentaire