Test grandeur nature pour le nouvel hôpital de campagne en mai prochain

Le nouvel hôpital de campagne sera entièrement monté à Marche-en-Famenne en mai prochain (crédit-photo Vincent Bordignon/BE Défense)

Test grandeur nature pour le nouvel hôpital de campagne en mai prochain. 

Commandé en décembre 2019 au consortium franco-britannique UTILIS-G3S, le nouvel hôpital de campagne de la Composante Médicale a été livré entre décembre 2020 et le mois de mars de cette année. En tout, le 5 EMI de Nivelles, qui en aura la charge, a reçu plus de 40 semi-remorques. Dans le cadre de la montée en puissance de sa capacité opérationnelle, des militaires de l’unité ont suivi une formation sur son montage par la société française Utilis. Dans un deuxième temps, les militaires formés transmettront leurs connaissances à leurs collègues lors d’une deuxième semaine de formation.

Pour la première fois, l’hôpital de campagne sera intégralement monté à Marche-en-Famenne en mai prochain. « Ce déploiement servira à un contrôle d’intégration. Tout a été conçu sur plans et selon un cahier spécial des charges. Nous devrons nous assurer que la livraison par la firme soit conforme et que tout fonctionne comme nous l’avions stipulé », a expliqué le lieutenant Gosset, gestionnaire du matériel. Pour répondre aux normes de l’OTAN de full operational capable (FOC), l’hôpital de campagne de type Rôle 2 doit pouvoir être monté en 72 heures.

L’hôpital de campagne belge se déclinera en version plus basique et plus mobile. En module basique, il devra être capable de traiter 8 cas chirurgicaux par 24 heures avec une équipe chirurgicale (module surgery). Ce chiffre devra pouvoir monter à 12 patients en cas d’afflux massif de blessés et ce pour une durée limitée. Avec le set de module « Enhanced », 16 patients gravement blessés pourront être opérés par 24 heures avec deux équipes chirurgicales et ce chiffre devra pouvoir monter à 24 patients en cas d’afflux massif de blessés. Le rôle 2 « Enhanced », dispose aussi de capacités supplémentaires comme une dentisterie, un module d’isolation en cas de maladies infectieuses, un module « Mental Health Care », un laboratoire et une capacité de physiothérapie entre autres.

Le montant de l’achat est d’environ 12 millions d’euros et comprend également le soutien opérationnel, technique et logistique de ce matériel. L’initial operational capable (IOC) est prévue en 2022 et le full operational capable (FOC) en 2026.

Un commentaire

Laisser un commentaire