La Composante Terre ne participera pas à l’opération Barkhane en 2021

Belges et Français n’évolueront pas ensemble au sein de l’opération Barkhane en 2021 (crédit-photo BE Défense)

La Composante Terre ne participera pas à l’opération Barkhane en 2021.

En commission de la Défense, la ministre Ludivine Dedonder a confirmé que la Composante Terre ne participerait pas à l’opération Barkhane en 2021. Il s’agissait d’une option prévue dans le plan des opérations 2021 avec l’envoi d’un SGTIA (sous-groupement tactique interarmes) de 250 hommes à partir du mois d’octobre pour une durée de trois mois. Ce déploiement devait faire l’objet d’un débat parlementaire avec des enjeux multiples.

La ministre Ludivine Dedonder a expliqué que plusieurs facteurs étaient rentrés en ligne de compte dont la prolongation de l’opération Resolute Support en Afghanistan ainsi que la réorientation et le développement de nouvelles initiatives et formes de déploiement dans le cadre de la Coalition pour le Sahel. « Ces facteurs ont fait que le démarrage d’un nouveau déploiement à grande échelle en 2021 en combinaison avec les opérations en cours au pays et à l’étranger n’est actuellement pas faisable », a-t-elle précisé. Elle l’avait déjà plus ou moins sous-entendu en février dernier, évoquant la possibilité de devoir faire des choix opérationnels.

Cela ne signifie pas que la Belgique renonce définitivement à participer à l’opération Barkhane. Les opérations pour 2022 sont encore en phase d’étude. Elle pourrait actionner l’option de la Force Takuba, où elle a actuellement trois officiers du Special Forces Group déployés. C’est plus le genre d’opérations auxquelles participe l’armée belge. Les Forces Spéciales belges ont effectué de telles missions en Irak et au Niger. La formation de troupes étrangères fait partie de leurs compétences. Toutefois l’opportunité de participer à l’opération Barkhane permettait de concrétiser le contrat CaMo (capacité motorisée) et la coopération avec la France. Dans ce cadre, la Brigade Motorisée prévoit de participer à des opérations avec la France d’ici 2026.

L’engagement de la Belgique au Sahel pourrait évoluer aussi au sein de l’opération New Nero au Niger. Une mission de reconnaissance de l’état-major de la défense s’est rendue à Niamey du 22 au 25 mars pour discuter avec l’état-major nigérien des modalités de poursuite. La Défense belge pourrait s’inscrire dans un projet multidimensionnel avec différents acteurs belges, dont le ministère des Affaires Etrangères, du Commerce Extérieure et de la Coopération au Développement, qui seraient regroupés au sein d’un pool local.

Le plan des opérations 2022 sera présenté au mois de novembre prochain après avoir été approuvé par le gouvernement.

 

22 commentaires

  1. On ne peut en vouloir à la Belgique.

    Deux autres poids lourds européens évite d’être à Barkhane ou Takuba et personne ne leur dit quoi que ce soit…
    https://www.dw.com/fr/allemagne-eutm-mali-formation-arm%C3%A9e-s%C3%A9var%C3%A9/a-57600560

    https://www.bbc.com/news/uk-57123896

    Si l’Italie n’avait pas rejoint l’initiative Takuba, celle-ci aurait sombré dans le ridicule…
    https://www.bruxelles2.eu/2020/07/les-italiens-entrent-dans-la-task-force-takuba/

    La France, ce n’est pas les États-Unis!

    • « La France, ce n’est pas les Etats-Unis! » dur mais vrai. Je suis toujours content quand des pays européens viennent nous soutenir dans les OPEX, qu’il s’agissent des Belges dans le Détroit d’Hormuz ou des Estoniens, Tchèques et autres au Mali. Mais sur ce sujet-là nos dirigeants en France ont une tendance navrante à prendre leurs rêves pour leurs réalités, et à noyer leurs résultats mitigés dans un océan de com’…

      Pour la participation belge à Barkhane je n’y ait jamais vraiment cru, pour moi le sujet était quasi-clos suite au débat houleux au parlement belge et aux commentaires incendiaires qui s’y sont tenus, où nous avons été accusés peu ou prou de vouloir manipuler et utiliser nos chers voisins.

      En plus des Italiens, l’arrivée prochaine des Danois et dans une moindre mesure des Portugais est une (petite) bonne nouvelle pour Takuba et Barkhane en général. Mais le récent coup d’état au Mali a toutes les chances de refroidir les rares volontés. Et de toute façon le problème social et politique sur place n’est pas soluble par la seule force militaire.

  2. Les soldats belges loupent quelque chose, c’est autre chose que de faire de la formation, même s’il y a des missions plus ennuyeuses que d’autres:
    https://www.lesechos.fr/weekend/business-story/operation-barkhane-sur-le-front-avec-les-soldats-francais-au-sahel-1315935

    https://www.vice.com/fr/article/v7ga8a/carnet-photographique-dun-jeune-soldat-francais

    https://www.marianne.net/societe/ce-qu-ne-vous-dit-jamais-sur-les-operations-exterieures-de-l-armee

    Nous n’avons pas la sciencd du story-telling des anglo-saxons, mais parfois nous avons aussi de beaux contes:
    https://www.lopinion.fr/edition/international/mali-colonnes-jihadistes-foncant-bamako-en-2013-legende-236157

  3. Au Niger, la même technique de terreur est employée pour créer des situations insolvables et un terreau propice à l’insurrection:
    https://www.lepoint.fr/afrique/niger-les-attaques-djihadistes-vident-les-villages-20-05-2021-2427436_3826.php

    Les groupes concurrents de l’EI l’ont fait avdc une effroyable efficacité au Mali:
    https://www.lemonde.fr/afrique/visuel/2021/01/24/dans-le-centre-du-mali-des-villages-rases-par-les-violences-et-la-famine_6067424_3212.html

  4. Le Sahel,c’est lié à l’intervention en Libye pour l’énorme transfert d’armes et de professionnels de la violence:
    https://www.areion24.news/2021/07/01/libye-le-grand-jeu-mediterraneen-de-la-turquie/

    Avec un chantage permanent à destination des pays européens:
    https://www.lorientlejour.com/article/1266993/libye-pourquoi-les-forces-etrangeres-ne-partiront-pas.html

    Pour y voir plus clair:
    https://mobile.twitter.com/lecartographe/status/1415662134600638465

Laisser un commentaire