La Composante Terre a terminé la première phase de sa mission au Congo

Un détachement de commandos va prendre le relais des parachutistes au Congo (crédit-photo Ambassade de Belgique au Congo)

La Composante Terre a terminé la première phase de sa mission au Congo.

En février dernier, la Défense belge avait officialisé la reprise du partenariat militaire avec le Congo. En avril, un détachement belge de 25 hommes du 3ème bataillon de parachutistes de Tielen a été déployé à Kindu pour l’instruction des soldats congolais de la 31ème Brigade de Réaction Rapide que la Composante Terre avait déjà contribué à former entre 2004 et 2017 avec la fin du partenariat. Il s’agit d’une formation « Train the Trainer » dans les domaines des techniques d’orientation, de l’assistance médicale d’urgence sur le terrain (tactical combat casualty care) et des techniques de détection et de neutralisation des engins explosifs improvisés (counter-IED). 

La première phase de cette formation s’est terminée au mois d’août avec la remise de diplômes de formation aux instructeurs congolais du Centre d’Entrainement Commando à Kindu, comme l’a indiqué l’ambassade de Belgique au Congo sur ses réseaux sociaux. Un détachement du 2ème bataillon de commandos de Flawinne va prendre la relève. Il sera chargé de superviser les cours données par des instructeurs congolais à leurs collègues des bataillons de combat et d’assurer le suivi de la première phase de la mission.

Durant cette année, deux officiers belges sont également déployés à l’École de Commandement et d’État-Major (ECEM) de Kinshasa.

5 commentaires

Répondre à Eric Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.