La Belgique reprend sa coopération militaire avec le Congo

Cinq ans après le départ du détachement belge, la coopération militaire avec le Congo reprendra au printemps 2022 (crédit-photo BE Défense)

La Belgique reprend sa coopération militaire avec le Congo.

En avril 2017, le gouvernement congolais et Joseph Kabila avaient mis fin à la coopération militaire avec la Belgique, qui durait depuis 13 ans. Le retrait du détachement militaire belge s’était effectué de façon assez chaotique entre l’absence d’autorisations nécessaires et la flotte de C-130 clouée au sol. Il avait pris trois mois et s’était terminé en juillet.

Avec l’élection de Félix Tshisekedi en décembre 2018 et sa prise de fonction en janvier 2019, les relations entre les deux pays avaient repris. En 2019, la Défense a planifié une reprise progressive de la coopération militaire mais pas à grande échelle. Durant ces deux ans, la Composante Terre avait lancé l’opération New Nero au Niger et n’avait donc pas assez de personnel disponible. En 2022, l’opération tire à sa fin et la Belgique n’aura plus qu’un détachement réduit. La pandémie n’a pas non plus facilité la reprise des activités. En 2021, la coopération a repris très timidement avec la mise à disposition de deux instructeurs pendant 10 mois au sein des écoles militaires congolaises et d’un conseiller auprès des autorités civilo-militaire congolaises.

En 2022, la coopération reprendra de façon formelle avec l’envoi de 25 militaires du Special Operations Regiment, a annoncé hier la Défense. En octobre 2021, le gouvernement congolais a sollicité un soutien militaire belge et leur expertise dans les domaines des techniques d’orientation, de l’assistance médicale d’urgence sur le terrain (tactical combat casualty care) et des techniques de détection et de neutralisation des engins explosifs improvisés (counter-IED). La demande a reçu une réponse favorable.

Le petit détachement belge sera déployé au printemps de cette année dans le camp de Lwama à Kindu et instruira les soldats congolais de la 31ème Brigade. « Au cours des quatre premières semaines de la formation Train the Trainer, les soldats seront formés pour devenir des experts dans leur domaine. Au cours des huit semaines suivantes, les experts se transmettront mutuellement leurs connaissances. De plus, ils seront coachés de manière intensive par les instructeurs belges », explique la Défense. Un autre détachement belge partira en septembre afin de contribuer au suivi de la première mission. Au cours de cette phase, Coach The Trainer, trois bataillons seront formés. Deux officiers belges seront également déployés à l’École de Commandement et d’État-Major (ECEM) de Kinshasa.

Entre 2004 et 2017, la Belgique avait contribué à la mise en place d’une brigade terrestre de réaction rapide (31ème Bde RR), en formant trois bataillons de commandos ainsi qu’un état-major de brigade.. Le génie belge y avait également été très actif avec la construction de logements pour les militaires congolais et leurs familles en plus de la formation du génie congolais. Des cadres de l’armée congolaise étaient également formés à l’Ecole Royale Militaire.

 

18 commentaires

  1. Et rebelote on prend les mêmes et on recommence !
    N’est-il pas dangereux quelque part de laisser si je lis bien 25 hommes isolés dans des régions hostiles et dangereuses sans protection, échaudés que nous sommes déjà par des expériences africaines de tristes mémoire .
    Ceci dit dit j’ai tjrs. bien pensé que notre place en Afrique si ns. en avions Une encore , c’était bien ds. notre ancienne colonie que nous connaissons bien et où il y a un travail énorme de sécurisation des populations autochtones et belge à effectuer et dont nous avons les moyens et l’expérience pour la remplir à bien .

    J’aime

  2. Le cuivre, il n’y a qu’à regarder qui sont les pays producteurs pour comprendre bien des choses sur la géopolitique, la transition énergétique et la vache sacrée des politique qu’est la voiture électrique :
    https://www.coface.fr/Actualites-Publications/Actualites/Le-boom-des-metaux-lies-aux-vehicules-electriques-est-il-durable

    Pour la France, on a eu une chaude alerte avec la Nouvelle Calédonie, qui intéresse la Chine, mais surtout les anglo-saxons (c’est Tesla qui a mis la main dessus):
    https://echoradar.eu/2021/12/30/le-nickel-de-nouvelle-caledonie-un-metal-tres-convoite/

    Le nickel est un des métaux parmi les plus indispensables à la réalisation de la transition énergétique!
    https://www.ifpenergiesnouvelles.fr/article/nickel-transition-energetique-pourquoi-parle-t-metal-du-diable

    Cela change bien des choses dans la tableau économique mondial, les constructeurs d’automobiles allemands en sont tout bouleversés!
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/11/18/automobile-en-danger-de-mort-les-constructeurs-allemands-rationalisent-a-tout-va_6102542_3234.html

    Un coup de pied AUKUS avec des conséquences géopolitiques non négligeables!
    https://echoradar.eu/2022/01/10/la-vie-sans-laustralie/

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/09/28/crise-des-sous-marins-en-asie-le-pacte-aukus-met-mal-a-l-aise-les-partenaires-des-etats-unis_6096240_3232.html

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/10/20/mourir-pour-taiwan-c-est-tres-loin-taiwan-a-l-otan-les-europeens-n-ont-pas-signe-pour-ca_6099134_3232.html

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.