Le bataillon Libération-5 Ligne prépare son déploiement en Roumanie en 2023

Le bataillon Libération-5 Ligne prépare un déploiement en Roumanie en 2023 (crédit-photo bataillon Libération-5 Ligne)

Le bataillon Libération-5 Ligne prépare son déploiement en Roumanie en 2023.

Environ 400 militaires belges ont participé à l’exercice Fläming Lion du 26 novembre au 9 décembre à Lehnin dans l’est de l’Allemagne. Le bataillon Libération-5 Ligne a fourni le plus gros des troupes avec 250 hommes. Les éléments d’appui ont été fournis par le 11ème bataillon Génie, le bataillon Artillerie, le 18ème bataillon Logistique, le 23ème bataillon Médical, le 10ème Groupe CIS, le Military Police Group ainsi que le Movement Control Group.

Durant cet exercice, les militaires belges ont pu s’entraîner en terrain complexe dans un environnement forestier mais aussi urbain. Le bataillon a utilisé des Piranha DF30 et DF90 mais aussi le système antichar Spike. Il s’agissait d’intégrer des armes de support comme l’artillerie et le génie. Dans la partie finale de l’exercice, les hommes du bataillon Libération-5 Ligne se sont servis du système de simulation DuelSim pour un affrontement entre deux compagnies interarmes dans un scénario de combat classique. « Il s’agissait du premier exercice belge de cette ampleur et sans scénario prédéterminé avec DuelSim. Le terrain, la météo, le rythme et bien sûr l’ennemi en ont fait un exercice très difficile », a expliqué le bataillon. Cela a nécessité le soutien du Centre de Compétence de la Composante Terre (CC Land) et du Centre de simulation (CSIM) de Bourg-Léopold.

Le bataillon de Carabiniers-Grenadiers Prince Baudouin avait été la première unité de la Composante Terre à utiliser le système de simulation DuelSim en juin dernier. Le système a commencé à être livré en 2020 et devrait être pleinement opérationnel en 2023.

L’exercice Fläming Lion s’inscrivait dans la préparation opérationnelle du bataillon Libération-5 Ligne qui sera déployé en 2023 en Roumanie. Les militaires belges feront partie du Battle Group Forward Presence (BGFP) de l’OTAN, composé actuellement de militaires français et néerlandais. Le bataillon 1/3 Lanciers y a été déployé de mars à juillet 2022.

6 commentaires

  1. Bonjour à tous, chers amis de l’armée belge,

    En dehors d’un scénario d’opérette, mais dans un conflit réel de haute intensité, que peut faire une troupe de 250 hommes face à un corps d’armée russe de 40000 hommes?
    Choisissez une réponse :

    1) Se faire massacrer
    2) Se rendre

    J’appelle toute personne plus intelligente que moi et indépendante d’esprit car pas en commerce à me donner une réponse alternative qui ne soit pas une réponse convenue comme d’habitude.

    J’aime

  2. Comme vous le savez , chers amis de l’armée belge, l’Ukraine risque d’être en pénurie d’obus de 155mm. En effet , elle en tire 6000/j et les U.S.A. en fabriquent à l’heure actuelle 15000/mois et bientôt 20000/mois. Mais cela reste insuffisant.
    La Belgique a un passé et peut-être encore un présent sidérurgique important.
    J’aimerais savoir :
    1) si on fabrique des obus de 155mm en Belgique et si oui en quelle quantité par mois?
    2) si d’autres pays européens en fabriquent et à quel rythme?

    Pour la Belgique maintenant, j’aimerais connaître quel est son stock de :
    1) missiles Mistral
    2) missiles guidés antichars Spike

    Merci à toute personne ayant l’info de bien vouloir me répondre.

    Merci d’avance.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.