La Belgique en charge de l’achat groupé de munitions terrestres entre pays de l’OTAN

crédit-photo NATO

En marge du sommet de l’OTAN, sept pays de l’OTAN dont la Belgique ont signé une lettre d’intention pour l’achat groupé de munitions navales (Maritime Battle Decisive Munitions) le 11 juillet. Un memorandum of understanding identique a été signé mais cette fois-ci dans le domaine terrestre. La Belgique va en avoir la charge.

Sous la direction de la Belgique, les ministres de la Défense de 16 pays de l’OTAN (Belgique, Danemark, Estonie, Allemagne, France, Italie, Lettonie, Lituanie, Monténégro, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie et Espagne) ainsi que la Macédoine ont signé à Bruxelles un mémorandum d’accord pour l’achat de munitions terrestres (LBDM) le 12 juillet. Les ministres de la Défense de l’Autriche et de la Finlande le signeront également  immédiatement après le sommet de l’OTAN.

Cet accord permettra d’avoir des conditions plus favorables pour l’acquisition de munitions terrestres, de regrouper les stocks nationaux de munitions et de les mettre à la disposition de chacun. La secrétaire générale adjointe de l’OTAN, Rose Gottemoeller, a salué l’initiative en déclarant:  » Cela augmentera notre capacité à partager nos munitions et à travailler plus facilement et plus efficacement sur le terrain » avant d’ajouter « au fil du temps, cette initiative aidera nos troupes à accroître leur interopérabilité et leur efficacité là où elles sont le plus nécessaire » et « aider à réduire les coûts, permettant ainsi à nos budgets de défense d’aller encore plus loin. » De son côté, le ministre Steven Vandeput a appelé les autres pays-alliés à se joindre à cette initiative: « La prise de conscience pour l’intérêt d’une gestion internationale des stocks augmente et sa réalisation sera un catalyseur pour réduire les coûts et échanger les munition », a-t-il souligné cité par la DGMR.

Après la signature, une première phase commune d’acquisition de stocks de munition va avoir lieu prochainement. À plus long terme, les pays signataires de l’accord ont l’ambition d’harmoniser davantage les stocks et de potentiellement mettre en œuvre des solutions communes de gestion des entrepôts.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.