Le système de conduite de tir AWWS de Thales équipera les nouvelles frégates belges

La frégate Léopold Ier tout comme la frégate Louise-Marie seront remplacées à l’horizon 2020 (crédit-photo BE Défense)

Le système de conduite de tir AWWS de Thales équipera les nouvelles frégates belges.

Thales Nederland a annoncé jeudi que son système de conduite de tir AWWS de dernière génération allait équiper les toutes nouvelles frégates néerlandaises et belges. Ce système de conduite AWWS doit leur permettre d’accroître leurs capacités individuelles d’auto-défense contre des menaces aériennes et de surface ainsi que faciliter la tâche de l’opérateur dans sa prise de décision. « L’AWWS intégrera une nouvelle génération de capteurs, associés à des logiciels intelligents capables de calculer en continu les actions les mieux adaptées à la menace détectée par les radars et autres types de capteurs. Cette approche permet de maximiser les chances de survie du bâtiment, avec un équipage qui garde le contrôle de la situation. Le système utilise les technologies Thales les plus récentes en matière de capteurs pour détecter et poursuivre les menaces de surface, avec notamment un radar digital X/S double bande de nouvelle génération, qui combine les capacités du radar actif multifonction APAR et du Sea Master 400 », explique le communiqué du groupe.

Le système de conduite AWWS a été développé par Thales en collaboration avec la Défense néerlandaise et le Defensie Materieel Organisatie (DMO). Des études ont été lancées il y a dix ans et ont débouché sur un projet de développement d’un démonstrateur technologique installé sur un site côtier permettant de procéder aux essais nécessaires. « Thales est l’un des principaux fournisseurs de la Marine royale néerlandaise depuis près d’un siècle. Nous avons déjà développé de multiples systèmes en collaboration avec la Marine et je suis fier que Thales soit à nouveau en mesure d’apporter sa contribution à la Marine néerlandaise avec le contrat AWWS », a déclaré Gerben Edelijn, PDG de Thales Nederland.

En juin 2018, la Belgique et les Pays-Bas ont ratifié l’achat en commun de nouveaux navires. Le dossier des frégates, deux pour les Pays-Bas et deux pour la Belgique, est pris en charge par les Pays-Bas pour un budget estimé entre 1,2 milliard d’euros et 2,5 milliards d’euros. La première frégate néerlandaise doit être opérationnelle en 2025.

Les Pays-Bas sont passés par un appel d’offres néerlandais. Le contrat de construction des quatre nouvelles frégates a été attribué à Damen Schelde Naval Shipbuilding et à Thales Nederland.

Le contrat des chasseurs de mines, dont la Belgique a la charge, n’a toujours pas été attribué. Une décision était attendue pour le mois de février mais elle n’a pas été donnée par le gouvernement belge. Le dossier a été évoqué lors de la dernière commission des Achats et des ventes militaires du 20 février. A suivre.

 

 

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.