Comment la Défense belge coordonne son soutien dans la lutte contre le coronavirus

L’Hôpital Militaire Reine Astrid a accueilli des patients d’autres hôpitaux pour débloquer de la place (crédit-photo Erwin Ceuppens/BE Défense)

La Défense belge est engagée dans la lutte contre le coronavirus.

Depuis le 11 mars, l’armée belge a été mise peu à peu à contribution dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. L’objectif est double: rester opérationnel pour les missions en cours et apporter son aide à la population. Communication désordonnée ou absence d’appel à l’aide de la part du gouvernement, il y avait peu de lisibilité sur le soutien apporté par la Défense. « Nous sommes prêt à intervenir si on fait appel à nous », était le mort d’ordre. Pourtant ses pays voisins du Benelux n’avaient pas hésité à mettre en ligne une synthèse des actions menées par leurs armées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. C’est chose faite depuis ce samedi 28 mars avec un récapitulatif hebdomadaire des actions promis chaque samedi. Trois des quatre Composantes sont plus particulièrement impliquées.

La Composante Médicale se trouve bien évidemment en première ligne. Après avoir accueilli début février les rapatriés belges de Wuhan qui ont été mis en quarantaine, l’Hôpital Militaire Reine Astrid accueille les grands brûlés des hôpitaux de toute la Belgique sauf celui de Loverval afin de libérer de la place. Cela concerne dix-sept patients dont seize brûlés. L’Hôpital Militaire a également augmenté sa capacité chirurgicale avec six lits. Trois ambulances sont disponibles pour le transport des patients atteints du coronavirus. Depuis le 23 mars, la Composante Médicale a déployé deux officiers de liaison, des planificateurs médicaux, en renfort du ministère de la Santé afin de faire l’interface entre les deux entités. Le 5 EMI de Nivelles a mis à disposition un respirateur à l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles et 24 autres appareils sont en stand-by prêts à servir si besoin.

La Composante Terre a stocké et dispatché des millions de masques (crédit-photo Erwin Ceuppens/BE Défense)

La Composante Terre a mis à disposition  un dépôt de stockage sécurisé à Peutie pour les masques buccaux et les équipements de protection individuelle. Elle s’occupe de les reconditionner avant de les distribuer aux différents hôpitaux. En tout, la Défense a déjà distribué plus de 18 millions de masques. En plus du dépôt central de Peutie, six autres dépôts provinciaux sont également disponibles. A Liège, l’armée a fourni des lits, des couvertures et un container équipé de douches pour les sans-abris dans le Parc Astrid. Le SEEDE effectue toujours ses missions de déminage comme la semaine dernière sur une plage de la côte belge.

Des touristes belges ont été rapatriés d’Espagne grâce à un avion de la Défense (crédit-photo Vincent Bordignon/BE Défense)

La Composante Air a déjà organisé deux vols de rapatriement de ressortissants belges et européens. Environ 150 personnes ont pu quitter l’Espagne et le Mali et rejoindre la Belgique grâce à la Défense et son Airbus A321. Les missions SAR (Search and Rescue) continuent de se poursuivre. Un NH-90 de Coxyde a effectué hier une évacuation médicale d’un bateau, sans lien avec le coronavirus. Plus inventif, la Composante Air a mis à disposition ses panneaux d’exposition, normalement destinés à des campagnes de recrutement, pour faire un centre de triage et dispatching pour l’hôpital « Heilig Hart » de Mol dans la province d’Anvers.

Il est utile de rappeler que la Défense peut augmenter son soutien mais seulement si le gouvernement le décide et fait appel à elle.

8 commentaires

Laisser un commentaire