La Composante Terre recevra 60 nouveaux brouilleurs contre les IED

Le système de brouillage Eclipse équipera les futurs véhicules de la Composante Terre (crédit-photo Thales)

La Composante Terre recevra 60 nouveaux brouilleurs contre les IED.

La ministre de la Défense Ludivine Dedonder a annoncé vendredi dernier l’acquisition de 60 nouveaux brouilleurs de type BARAGE ainsi que de l’équipement supplémentaire nécessaire à leur usage en opérations pour les véhicules de la Composante Terre. « Cet équipement permettra de faire face aux dernières menaces technologiques pesant sur le personnel en opération sans pour autant perturber les moyens de communication du personnel », explique le communiqué. Ces brouilleurs serviront notamment sur le territoire sahélien au Mali notamment où les opérations de la Défense belge sont appelées à s’intensifier dans les années à venir. La Composante Terre quittera progressivement l’Afghanistan en 2021 en lien avec son partenaire allemand. 

Ces brouilleurs équiperont d’abord les véhicules actuels de la Brigade Motorisée puis ensuite les Griffon et les Jaguar du contrat CaMo qui arriveront en 2025 comme l’explique le communiqué: « Les appareils seront entièrement compatibles avec les futurs véhicules JAGUAR et GRIFFON de la Composante Terre (…) L’achat s’inscrit dans le cadre du programme CaMo, coopération franco-belge concernant les nouveaux véhicules de combat et de soutien de la Composante Terre.«  Les petits achats dans le cadre de ce contrat continue puisque la semaine dernière le site Force Operations Blog indiquait également l’acquisition de radios SYNAPS auprès de Thales Belgium pour une livraison prévue en 2021 et 2022. Ces radios seront compatibles avec ces futurs véhicules. 

De l’avis de spécialistes et très logiquement, ces brouilleurs seront fournis aussi par Thales puisque leur système ECLIPSE équipe déjà les Griffons et les Jaguar de l’Armée de Terre française.

7 commentaires

  1. Pour le Mali, on comprend pourquoi:
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/11/12/mines-antipersonnel-le-mali-parmi-les-pays-les-plus-touches_6059450_3212.html

    Cependant, nos ennemis s’adaptent et font en général de simples déclencheurs à pression, payant de pauvres hères pour les installer efficacement avec un système de primes:
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/17/au-nord-du-mali-l-operation-barkhane-face-aux-mines-artisanales_5463181_3212.html

  2. 150 VBL à Barkhane, 60 à 70% équipés de brouilleurs. Mais ils ne servent à rien contre de PP-IED.

    Comme dans « le salaire de la peur », les missions de convois même si elles se passent très souvent bien laissent toujours des souvenirs: « Charente » (un convoi logistique) avait duré 20 jours entre Gao et Tessalit », la moyenne sur ce trajet est de 10 jours.

    De quoi transpirer…

Laisser un commentaire