L’aéroport militaire de Melsbroek sera entièrement rénové

Avec l’arrivée de l’A400M, l’aéroport de Melsbroek doit être entièrement rénové (crédit-photo Composante Air)

L’aéroport militaire de Melsbroek sera entièrement rénové. 

Un autre grand chantier a été annoncé la semaine dernière avec le lancement d’un marché Design, Build and Maintain (DBM) pour la rénovation totale de l’aéroport militaire de Melsbroek, qui abrite le 15 Wing. « L’infrastructure actuelle de Melsbroek n’est pas adaptée à l’exploitation de la nouvelle flotte d’avions de transport. Les entrepôts existants datent de 1950, ils sont en mauvais état et trop petits pour accueillir la nouvelle flotte », explique le Ministère de la Défense dans un communiqué. Les travaux comprendront une plate-forme d’aéronef (APRON) pourvue de l’espace indispensable pour toute opération nécessaire autour et à bord des appareils, un bâtiment administratif pour les services de l’aéroport militaire, un terminal passager et cargo, l’intégration des installations de restauration pour le personnel ainsi que la modernisation et l’adaptation du réseau d’égouttage. Pour ce marché, la Défense commencera par rechercher des candidats appropriés pour la soumission de projets. Une fois le choix fait, le projet sera soumis aux autorités compétentes pour approbation.

Il s’agit de la deuxième phase du projet de refonte de l’aéroport BruMil puisqu’en 2017 le ministre Steven Vandeput a lancé une procédure de marché public pour la construction d’un nouveau hangar de maintenance pour les A400M. Les travaux ont débuté en mars dernier. Il s’agit du plus grand hangar jamais construit par la Défense avec une superficie de 13.621 m². Il aura la capacité d’accueillir jusqu’à trois avions maximum. C’est l’entreprise Democo qui a la charge de la construction. Le coût de construction est de 49,6 millions d’euros. Le ministère de la Défense déboursera 5,5 millions d’euros par an durant 30 ans pour la construction et l’entretien de l’infrastructure. Le Luxembourg prendra en charge un huitième des frais de maintenance à raison de 11 à 12 millions d’euros par an. Le coût total du projet est de 134 millions d’euros sur 30 ans. Le nouveau hangar sera opérationnel mi-2021.

L’aéroport militaire de Melsbroek abritera les nouveaux A400M, dont un premier exemplaire est arrivé en octobre dernier, mais pourra accueillir aussi l’A330 MRTT qui sera stationné à Eindhoven aux Pays-Bas et à Cologne en Allemagne. La flotte belgo-luxembourgeoise d’A400M compte sept appareils belges et un appareil luxembourgeois.

4 commentaires

Laisser un commentaire