Les salaires des militaires seront totalement alignés sur ceux des policiers en 2024

Les salaires des militaires devraient être alignés sur ceux des policiers en 2024 (crédit-photo Christian Decloedt/BE Défense)

Les salaires des militaires seront totalement alignés sur ceux des policiers en 2024. 

Lors d’audition sur la politique des ressources humaines à la Chambre en janvier 2020, les syndicats militaires avaient souligné l’écart entre les salaires des militaires avec ceux de la Fonction Publique et notamment la Police. Cet écart serait une concurrence déloyale. Les syndicats soulignaient également que les salaires des militaires n’avaient pas eu de revalorisation depuis 1994. « Il est grand temps que le système de rémunération soit revu. Le salaire est un problème à la Défense. Dans le privé, on regarde tous les deux ans comment il va évoluer. A la Défense, il y a eu deux révisions depuis les années 1990. On s’est limité à un réajustement des rémunérations intermédiaires », expliquait à l’époque Walter Van den Broeck du syndicat ACV-Defensie. En juin 2020, des discussions ont été entamées à ce sujet entre les syndicats et l’Etat-Major de la Défense après la signature d’un accord. Un partenaire externe faisait partie de ce groupe de travail et des résultats étaient attendus pour le premier trimestre de cette année.

Via des communications différentes, le ministère de la Défense et les syndicats militaires ont annoncé un plan global pour le personnel. La mesure-phare de ce plan est l’alignement des salaires sur ceux des policiers avec des paliers en 2022 et 2023 pour une concrétisation totale en 2024. L’état-major de la Défense travaille actuellement sur des propositions concrètes dont la version finale des textes est attendue avant cet été. « Le personnel de la Défense a trop souvent été la variable d’ajustement des exercices budgétaires ces dernières années. Nos hommes et nos femmes attendent depuis plus de quinze ans ce mouvement de rattrapage. Avec ce plan, je trace la ligne d’arrêt du sous-investissement dans le personnel de la Défense », a souligné la ministre Ludivine Dedonder dans un communiqué. Parmi les autres mesures, il y a l’instauration de chèques-repas d’une valeur de 6€/jour ou bien la mise en place d’une prime de 75€ par mois pour les instructeurs afin de valoriser cette fonction. La Défense a annoncé aussi qu’une prime d’encouragement à l‘embauche pour les candidats qui s’engagent dans des professions en pénurie était prévue.

Depuis sa prise de fonction, la ministre Ludivine Dedonder a fait de la revalorisation du personnel son cheval de bataille. Elle a pour objectif de recruter 10.000 personnes durant cette législature.

Laisser un commentaire