La ministre Dedonder confirme le maintien du 12/13 de Ligne à Spa

En 2019, le 12/13 de Ligne a fêté les 50 ans de sa présence à Spa (crédit-photo BE Défense)

La ministre Dedonder confirme le maintien du 12/13 de Ligne à Spa. 

Il devait y avoir des bruits de couloir car au début de l’année, la ministre Ludivine Dedonder a été interpellée dans des questions écrites par deux députées: Julie Chanson (Ecolo-Groen) et Kattrin Jadin (MR) sur l’avenir de la caserne de Spa. Cette dernière abrite le 12/13 de Ligne.

La note de politique générale de la ministre ne prévoyait aucune autre fermeture de quartiers. Dans ses deux réponses, elle réfute donc toute fermeture de la caserne de Spa. « Pour le 12/13 Li à la caserne de Spa, la Défense n’a pas l’intention de changer sa localisation, ni ses missions. Des investissements importants y sont d’ailleurs planifiés afin d’améliorer drastiquement l’empreinte énergétique de ce quartier historique, d’augmenter le niveau de confort pour nos militaires, y compris les jeunes recrues, et de pouvoir y accueillir les nouveaux systèmes d’armes de la Composante Terre au profit du 12/13 Li », explique la ministre. En septembre dernier, des containers bureaux-vestiaires étaient installés en vue des futurs travaux dans les blocs Compagnies. La caserne de Spa n’est pas prête de fermer. C’est une bonne chose pour l’une des plus anciennes unités de la Défense qui y est installée depuis 52 ans.

Interrogée aussi au sujet du quartier Saint-Laurent à Liège, la ministre a indiqué que la Défense avait entrepris des démarches pour exproprier l’ensemble du site. Plusieurs parties importantes de la caserne sont déjà concédées à la Province et à la Ville de Liège (CPAS et Police, a-t-elle précisé. Il ne restera qu’une empreinte militaire limitée, entre autres pour les services du Commandement Militaire de la Province de Liège, la crèche de l’OCASC (Office Central d’Action Sociale et Culturelle de la Défense) et le Centre d’Information de la Défense à Liège. La majorité du personnel sera relocalisée vers le quartier Major IFM Dufour à Rocourt.

La note de politique générale de la ministre prévoit la construction de deux nouveaux quartiers en province du Hainaut et de Flandre Orientale, deux déserts militaires. Pour le Hainaut, la ville de Charleroi a été avancée. La ministre se refuse toujours à confirmer ou infirmer ce choix. La prospection est toujours en cours et le choix sera validé par un Conseil des Ministres.

Laisser un commentaire