Le sommet de l’OTAN confirmé à Bruxelles en juin

Bruxelles accueillera un sommet de l’OTAN en juin prochain (crédit-photo NATO)

Le sommet de l’OTAN confirmé à Bruxelles en juin. 

Le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg a confirmé la tenue à Bruxelles le 14 juin prochain d’un sommet de l’OTAN, réunissant l’ensemble des chefs d’État ou de gouvernement de l’Alliance atlantique. Contrairement aux sommets européens qui ont lieu plusieurs fois par an, les sommets de l’OTAN sont nettement plus rares. Leur organisation, tant en ce qui concerne leur lieu ou leur fréquence, n’est pas reprise dans un traité. Depuis la création de l’Alliance, moins d’une trentaine ont eu lieu, dont un tiers se sont déroulés en Belgique en raison de la présence du siège de l’OTAN à Bruxelles.

Ce sommet, le premier de l’ère post-Trump, s’annonce ambitieux, le but étant de renouer les liens transatlantiques et de réviser les concepts stratégiques de l’OTAN. Des décisions devraient être prises afin de guider l’Alliance vers l’horizon 2030. Parmi les sujets abordés se trouveront : l’attitude de la Russie (thème particulièrement d’actualité), le terrorisme, les attaques cyber, les technologies émergentes, l’impact sécuritaire des changements climatiques et l’émergence de la Chine. Le retrait des troupes de l’OTAN d’Afghanistan, prévu pour la fin de cette année, sera sans nul doute également abordé.

Pour la Belgique, qui accueille son troisième sommet en cinq ans, il s’agit là d’un évènement d’importance majeure. Le Conseil des ministres avait donné le cadre concernant l’organisation de l’évènement par les services belges. « L’organisation de cette réunion est une grande opportunité de placer la Belgique à la une de l’actualité internationale, en particulier comme siège de l’Organisation. Bruxelles pourra ainsi souligner son rôle d’importante capitale diplomatique » mentionnait le communiqué de presse paru à l’issu de ce Conseil des ministres. Par ailleurs, « Une task force interdépartementale prendra en charge de la coordination générale et la supervision de l’organisation », était-il également précisé.

Le dernier sommet de l’OTAN avait eu lieu en décembre 2019 à Londres.

100 commentaires

  1. S’il y a des sanctions américaines contre la Russie, vu le faible nombre de relations économiques ue ces deux pays entretiennent, ce sont les pays européens qui vont le plus trinquer avec le peuple russe (pas de souci pour les oligarques):
    https://www.lopinion.fr/international/europe-dindon-de-la-farce-eventuelles-sanctions-economiques-contre-la-russie

    https://www.revueconflits.com/la-russie-ennemi-commode-frederic-munier/

    Pour oncle Sam, la Russie n’est qu’un pays du tiers-monde riche en matière première, mais avec de l’armement qui interdit d’y « installer la démocratie » comme en Irak par exemple…
    https://www.chroniquesdugrandjeu.com/2021/03/fais-ce-que-je-dis-ne-fais-pas-ce-que-je-fais.html

  2. La guerre en Ukraine a resserré les rangs de l’OTAN et remis la Turquie en odeur de sainteté avec la fermetures des détroits aux bâtiments de guerre russes, reprise des discussions avec l’Arménie et l’accord américain pour la vente des F-16 Viper.
    L’enterrement par Erdogan et sa justice aux ordres de l’affaire Jamal Khashoggi aussi, Erdogan se réconciliant avec MBS.
    https://orientxxi.info/magazine/la-turquie-se-racommode-avec-ses-anciens-ennemis-regionaux,5234

    Va pas trop loin, Maurice…
    https://www.rtbf.be/article/mer-egee-la-grece-qualifie-de-provocations-les-survols-de-son-territoire-par-larmee-turque-10983155

Laisser un commentaire