Le gouvernement débloque un milliard d’euros supplémentaire pour la Défense

Le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé une nouvelle enveloppe d’investissements pour la Défense (crédit-photo Adrien Muylaert/BE Défense)

Le gouvernement débloque un milliard d’euros supplémentaire pour la Défense.

En marge du sommet extraordinaire de l’OTAN, le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé hier que le gouvernement belge allait débloquer une enveloppe supplémentaire d’un milliard d’euros pour la Défense pour cette législature. « C’est une hausse de 10% pour cette année qui servira notamment à augmenter le niveau de préparation et de réactivité de la Défense », a-t-il précisé. Selon le cabinet de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder, l’enveloppe sera répartie de la façon suivante: 450 millions d’euros en 2022 et de 275 millions pour les années 2023 et 2024. La décision a été prise lors d’un kern restreint ce mercredi.

Ce milliard d’euros ira prioritairement dans la reconstitution des stocks de munitions, l’amélioration de la disponibilité opérationnelle des systèmes d’armes (comme la flotte de véhicules blindés), l’équipement et la protection des soldats, le renseignement et la cybersécurité, l’amélioration des infrastructures et la résilience.

Ce montant vient en plus des investissements du plan STAR validé à la fin du mois de janvier, qui prévoit une enveloppe de 10,2 milliards d’euros en plus des 9,2 milliards prévus par la Vision stratégique de 2016 pour 2030.

Ce milliard d’euros supplémentaire ne permettra toutefois pas à la Belgique d’atteindre les fameux 2% du PIB.

4 commentaires

  1. C’est dire comme on revient de loin , trèèèèèèèèèèèès loin, et on arrive même pas en temps de guerre à se mettre d’accord sur les 2% du PIB comme le demande l ‘ OTAN . Si la Be n’est pas capable de tenir ses engagements qu’elle quitte donc l’ institution atlantique , qu’ elle abandonne aussi par la même occasion ces prétentions quant au siège permanent du Conseil de l’Atlantique Nord, organe de décision politique suprême de l’Organisation.
    Le Secrétariat international et l’État-major militaire international, qui sont également installés au siège, apportent leur soutien aux travaux de ces délégations et missions.
    Le siège accueille environ 6 000 réunions chaque année.
    D’abord installé à Londres, le siège a été implanté à Paris en 1952, avant d’être transféré à Bruxelles en 1967.

    J’aime

Répondre à francisjosefgeorges Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.