La Marine belge a tiré pour la première fois un missile Harpoon Block 2

La frégate belge Léopold Ier a tiré pour la première fois un missile Harpoon Block 2 (crédit-photo Vincent Bordignon/BE Défense)

La Marine belge a tiré pour la première fois un missile Harpoon Block 2.

La Défense belge a annoncé que la frégate Léopold Ier avait tiré pour la première fois un missile Harpoon Block 2 contre une cible terrestre. Il a eu lieu lors de l’exercice multinational Mjoelner 2022, qui rassemble des marines danoise, allemande, néerlandaise et norvégienne, dans le Grand Nord au large des côtes norvégiennes. Autre première, ce tir de missile a été effectué avec l’aide de spotters du bataillon d’Artillerie. « Par le passé, nous avons toujours travaillé avec des spotters étrangers, car nous n’avions pas cette possibilité en Belgique. Entre-temps, nous avons formé des personnes à cet effet et, pour la première fois, il s’agit effectivement d’une coopération entièrement belge », a expliqué le lieutenant de vaisseau Clerinx du Maritime Warfare Center de Den Helder.

Comme l’explique la Défense, la Marine belge participe à ces lancements dans un scénario tactique depuis 2016. En 2018, la frégate Louise-Marie a tiré pour la première fois un missile Harpoon. Le commandant de la Composante Marine de l’époque, l’amiral Wim Robberecht aujourd’hui à la tête du SGRS, indiquait qu’un tel tir avait un coût de 750.000 euros mais qu’il était nécessaire pour vérifier que tout fonctionne. Il s’agissait de la première fois avec un missile Harpoon Block 2 depuis sa récente mise à niveau. Avec ce missile, les frégates belges pourront désormais tirer sur une cible située sur la côte à plus de 100 kilomètres de distance. D’ici la fin de l’exercice le 13 mai, la frégate Léopold Ier affinera encore ses défenses antiaériennes en protégeant le navire avec des missiles Seasparrow de l’OTAN selon la Défense.

Les missiles Harpoon de la Marine belge doivent être remplacées à l’horizon 2024 avec les nouvelles frégates ASWF. Ce dossier est mené par la Défense néerlandaise. Selon la ministre Ludivine Dedonder, qui s’exprimait sur le sujet en commission en octobre 2021, le projet de remplacement est en cours et le contrat ne pourra être conclu qu’après le traitement du débriefing à la Seconde Chambre au cours du troisième trimestre de 2022.

 

2 commentaires

Laisser un commentaire