Le Luxembourg portera ses efforts de Défense à 1% du PIB en 2028

Le Luxembourg a décidé d’annoncer au sommet de l’OTAN d’arriver à 1% du PIB pour ses efforts de Défense (crédit-photo Direction de Défense)

Le Luxembourg portera ses efforts de Défense à 1% du PIB en 2028.

En mars dernier, le ministre de la Défense luxembourgeois François Bausch s’était exprimé face à la presse pour indiquer qu’il était « irréaliste » et « irréalisable » pour son pays d’atteindre le fameux 2% du PIB. Actuellement, les dépenses de Défense du Luxembourg sont de 0,6% du PIB en visant le 0,72% pour 2024.

A la veille du sommet de l’OTAN qui débute aujourd’hui à Madrid, le ministre François Bausch s’est à nouveau exprimé pour annoncer que le Luxembourg augmentera ses efforts de Défense pour arriver à 1% du PIB en 2028. Par rapport à 2014, il s’agit d’une multiplication par 5 pour atteindre presque 1 milliard d’euros.

Cette décision du gouvernement luxembourgeoise est intervenue après une étude collaborative de la Direction de la Défense et de l’Armée. Le chiffre de 1% a été retenu comme réaliste avec la possibilité de maintenir cet effort sous certaines conditions (recrutement, partenariats et coopérations, évolution du PIB, cycle de production et accès technologique, etc.). Les investissements seront destinés principalement à la mise en place du bataillon belgo-luxembourgeois de reconnaissance, la poursuite des engagements luxembourgeois dans le domaine aérien (A400M, A330 MRTT, programmes de surveillance aérienne de l’OTAN,), développement de la capacité de drones, des satellites et du cyber ainsi que des investissements dans l’infrastructure militaire.

Cet effort de Défense nécessitera le vote de plus de 15 lois financières sur la période 2024-2028. L’ensemble des projets d’investissement dépendra partiellement d’acteurs externes ce qui pourra entraîner des retards et des annulations de projets. « La Défense minimisera les risques en effectuant une planification prudente et en restant prête à compenser le retard ou l’annulation éventuelle d’un projet planifié », explique la présentation du ministre.

En prenant cette décision, le gouvernement luxembourgeois veut affirmer sa position de partenaire solidaire et fiable en matière de défense au sein de l’OTAN et de l’UE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.