La Belgique passe le relais à l’Italie à la tête de l’opération européenne Agenor

L’Italie a pris la tête de l’opération européenne Agenor en remplacement de la Belgique (crédit-photo FR EMA)

La Belgique passe le relais à l’Italie à la tête de l’opération européenne Agenor.

L’amiral de flottille belge Tanguy Botman a remis le 6 juillet le commandant de la Task Force 474 de l’opération Agenor, le volet militaire de la mission européenne EMASOH (European Maritime Awareness in the Strait of Hormuz) dans le détroit d’Ormuz, au contre-amiral italien Stefano Costantino. Après le Danemark et la Belgique, c’est au tour de l’Italie de prendre la tête de cette opération alors que jusqu’ici elle avait été principalement commandée par la France. Le mandat italien est de six mois. Trois officiers italiens avaient rejoint l’état-major de l’opération Agenor en janvier 2022. La Marine italienne avait également déployé en octobre-novembre 2021 la frégate ITS Martinengo avec le soutien d’un drone Reaper.

« La mission européenne a accompagné des navires marchands et rassuré de nombreuses compagnies maritimes, prouvant la capacité de l’Europe à travailler ensemble et à jouer un rôle dans la région. En outre, l’interaction avec d’autres opérations dans la région a été renforcée. La posture de désescalade et le dialogue pacifique doivent, espérons-le, être poursuivis », a déclaré l’amiral de flotille Tanguy Botman à l’occasion de son départ. Il avait pris la tête de l’opération Agenor en mars dernier avec un détachement belge de huit militaires, officiers et sous-officiers. La Marine néerlandaise fournissait le chef d’état-major ainsi que trois officiers d’état-major.

La mission EMASOH, lancé en février 2020, rassemblait huit pays européens au départ: l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la France, la Grèce, l’Italie, les Pays-Bas, et le Portugal. En juillet 2021, la Norvège a décidé de la rejoindre et déploie depuis novembre deux officiers au quartier-général. L’Allemagne et le Portugal ont uniquement un soutien politique. La France reste la nation-cadre de l’opération puisqu’elle fournit en très grande majorité des navires engagés dans l’opération.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.