Un détachement de génie de 70 hommes a été déployé en Roumanie

Des géniaques belges ont été déployés en Roumanie (crédit-photo BE Défense)

Un détachement de génie de 70 hommes a été déployé en Roumanie.

Un détachement de génie de 70 hommes a quitté la Belgique en début de semaine pour rejoindre la région de Cincu en Roumanie. Les militaires belges proviennent des deux bataillons de génie: le 4 d’Amay et le 11 de Burcht ainsi que deux unités d’appui: le 18ème bataillon logistique et le 10 Groupe CIS de Bourg-Léopold. Ils vont participer à la construction d’une base militaire qui abritera environ 1.500 militaires d’ici la fin de l’année. « Dans les prochains mois, ils conseilleront et assisteront leurs collègues français, qui dirigeront cette mission, dans la planification et l’exécution du projet. Ils soutiendront également leurs collègues néerlandais avec des spécialistes et du matériel », a expliqué la Défense sur son site. A leur arrivée en Roumanie, ils ont reçu un briefing et ont visité le chantier.

Cette nouvelle mission, qui s’inscrit dans le renforcement du flanc Est de l’OTAN face à la guerre en Ukraine, avait été validée par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 8 juillet. La Défense néerlandaise a déjà envoyé fin juin un détachement de 85 hommes, composé de militaires du 101ème bataillon de génie et de civils de l’entreprise Snijder, qui ont suivi une formation militaire rapide pour devenir réservistes, avec 70 véhicules et engins. Les militaires néerlandais sont venus relever une section du génie roumaine. Le contingent militaire français de 136 sapeurs avec 82 véhicules et engins est quant à lui arrivé sur place au début du mois de mai et forme la colonne vertébrale du détachement de génie multinational.

La présence du Battle Group Forward Presence (BGFP) de l’OTAN en Roumanie étant appelée à durer, il était indispensable de construire de meilleures infrastructures pour accueillir les futurs déploiements. Les militaires de la  force de réaction rapide (NRF) de l’OTAN, qui se sont déployés dans l’urgence en mars dont les militaires belges du 1/3 Lanciers, avaient été logés dans des conditions sommaires sur l’aéroport de Cincu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.