Le patrouilleur Castor a escorté des navires russes en mer du Nord

Ces dernières années, le passage des navires russes dans les eaux territoriales belges a nettement augmenté (crédit-photo BE Défense)

Le patrouilleur Castor a escorté des navires russes en mer du Nord.

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, il n’est pas anodin que la Défense belge ait communiqué sur l’escorte par le patrouilleur Castor en début de semaine de trois navires russes, dont le croiseur Marshal Ustinov, en mer du Nord. L’équipage était fourni par du personnel de l’autre patrouilleur Pollux. « L’escorte de navires de pays non membres de l’OTAN traversant la ZEE belge est une pratique courante. Notre littoral ne mesure « que » 67 kilomètres, mais le trafic maritime dans nos eaux belges est l’un des plus denses au monde. La Défense joue également un rôle important pour garantir la sécurité sur une superficie de non moins de 3500 km2 », a expliqué la Défense. Cette mission est assurée par les deux patrouilleurs de la Marine: le Castor et le Pollux.

Pendant une mission d’escorte, le patrouilleur transmet toutes les informations pertinentes au Carrefour de l’Information Maritime (CIM). Celui-ci est situé dans la base navale de Zeebruges. Au sein du CIM, quatre partenaires travaillent ensemble à la sécurité de la Zone Economique Exclusive belge : le Service Public Fédéral Mobilité, les Douanes, la Police et la Défense. Les trois derniers fournissent une permanence à la base navale de Zeebruges où passe toute l’information maritime. Le suivi peut se faire soit par l’escorte d’un patrouilleur soit de façon électronique.

Le passage de navires russes dans les eaux territoriales belges n’est pas nouveau mais le phénomène a pris de l’importance depuis 2020. « Les passages des navires russes monitorés dans la partie belge de la Mer du Nord concernent toujours jusqu’à présent une traversée involontaire, sans temps d’arrêt. En cas d’incident avec un navire civil, le maintien de l’ordre en Mer du Nord fait partie des compétences de la police fédérale. En cas de navire militaire, cette compétence passe à la Défense », expliquait la ministre Ludivine Dedonder en 2021 au député Wouter De Vriendt. Dans sa réponse, elle précisait que pour l’instant les parcs éoliens en mer du Nord n’étaient pas reconnus comme infrastructure critique mais qu’il y avait déjà une coopération constructive avec les parties prenantes du secteur éolien offshore.

En 2014, la Défense belge a escorté seulement huit navires russes sur toute l’année. En 2015, la chiffre a déjà commencé à augmenter: 15 navires russes mais aussi six navires chinois. En 2016, le chiffre est resté stable avec 22 missions d’escorte. Le chiffre a explosé en 2020 avec le passage de 88 navires russes dans les eaux territoriales belges. Il a légèrement diminué en 2021 mais reste du même ordre de grandeur. « Par rapport à 2015, il s’agit de près d’un quadruplement. Après 2020, 2021 sera l’année avec le plus de passages depuis 2015. Concrètement, cela signifie que presque chaque semaine il y a un passage d’un ou plusieurs navires de guerre russes le long de nos côtes. C’est énorme », soulignait le député Jasper Pillen en janvier dernier. Ce dernier souhaitait l’acquisition d’un patrouilleur supplémentaire mais cet achat n’est pas à l’ordre du jour dans le dernier plan STAR.

Le patrouilleur Castor a changé de commandant à la mi-août. Il a désormais à sa tête le lieutenant de vaisseau Kristof Van de Vondel qui a remplacé le lieutenant de vaisseau Mathilde Langedock. Cette dernière avait été la première femme à prendre le commandement d’un patrouilleur de la Marine.

3 commentaires

  1. Il est grand grand temps d’avoir autre chose que deux petits patrouilleurs pour escorter ce genre d’ intrusion qui ne feront que croître au fur et à mesure de cette guerre Ukrainienne et énergétique . Les russes et leurs alliés sont passé maître ds. ce genre d’intrusions provocatrices et ce ne sont pas ces  » petits patrouilleurs » à peine armés qui vont les impressionner fortement et encore moins les en dissuader ; pauvre Marine Nationale !

    J’aime

  2. Nous faut-il au large de nos côtes une unité de vedettes type « La Combattante » avec canon(s) de 76mm et des missiles mer/mer ?
    Les Castor et Pollux sont des patrouilleurs de « police côtière » à ma connaissance qui ont d’autres missions plus fréquentes et importantes que « monter ses canons » vis-à-vis d’un croiseur russe s’il à le droit au passage

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.