La Défense cherchera encore à recruter 2.500 militaires en 2023

La ministre Ludivine Dedonder a des objectifs élevés de recrutement (crédit-photo Adrien Muylaert/BE Défense)

La Défense cherchera encore à recruter 2.500 militaires en 2023.

Comme chaque année, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder a présenté la campagne de recrutement de la Défense pour l’année 2023. A son arrivée en 2021, elle a fixé l’objectif de remplir 10.000 postes vacants durant cette législature. Pour l’année prochaine comme en 2021 et 2022, la Défense recrutera encore 2.500 militaires. En revanche, le nombre de civils recrutés sera encore plus nombreux avec 760 postes contre 560 en 2021. La Défense entend aussi renforcer sa réserve avec 950 places.

Sur de nombreux postes vacants, il y a des fonctions de support telles que l’administration ou la logistique, aussi bien pour les civils que pour les militaires. Ce sont des fonctions critiques. Pour arriver à attirer des profils techniques, la Défense va offrir la possibilité de suivre un baccalauréat technique dans une haute école au choix. Les étudiants, qui suivent déjà un baccalauréat technique spécifique, pourront poursuivre leurs études après un ou deux ans aux frais de la Défense tout en recevant également un salaire.

Qui dit recrutement, dit aussi formation. La semaine dernière, les syndicats militaires ont annoncé avoir obtenu un accord avec les autorités de Défense pour la mise en place d’une allocation de 80€ par mois pour les instructeurs militaires. Celle-ci ne concernerait que des instructeurs disposant du brevet I. Une phase de transition de 3 ans est prévue pour que les personnes se mettent en ordre. Les militaires qui n’occupent pas un emploi organique d’instructeur, mais qui viennent en renfort lors de formations, auront droit à une allocation forfaitaire d’un montant brut de 4,00 € par jour durant lequel ils exécutent des tâches d’instruction. Le syndicat ACMP-CGPM a toutefois averti qu’il ne s’agissait que d’une première étape et qu’il faudrait attendre le processus législatif avant que le projet d’arrêté royal soit signé. Cela prendra plusieurs mois.

Le plan STAR revient sur ce qui avait été décidé dans la Vision stratégique avec la baisse du personnel de 30.000 à 25.000 hommes. En 2030, la Défense devrait compter au minimum 29.100 hommes, dont 3.800 civils.

2 commentaires

  1. On y arrivera pas ! – Il faudrait penser tout doucement à recruter hors Royaume comme en quelque sorte les français font depuis bien longtemps av. leur Légion Étrangère , de créer par exple. un 1er Régiment Para et / ou Cdo. étranger en Belgique aussi . -La France le fait , le Royaume Uni aussi avec les fameux Gourkas du Népal et bien d’autres encore moins connus .

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.